AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
BIENVENUE SUR AMORTENTIA nous espérons que vous vous plairez en notre compagnie - n'hésitez pas à mpotter un membre du staff si vous êtes perdu(e) Si vous souhaitez donner un petit coup de pouce au forum, ça serait adorable de laisser un message trop chou dans notre pub bazzart ! Bonne journée les loulous

Partagez|

rogan + maybe i just wanna be yours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Daegan Greengrass
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES
avatar
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES



MessageSujet: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 16:44

secrets i have held in my heart are harder to hide than i thought
maybe i just wanna be yours. i wanna be yours

Suite à l'incident au Ministère et plus généralement à l'infection qui s'était propagée mystérieusement, tout était à peu près revenu à la normale. Daegan avait eu beaucoup de travail durant les jours qui avaient suivi la mise en quarantaine, si bien qu'elle avait eu à peine le temps d'aller aux nouvelles. Ciaràn allait bien d'après ce qu'elle avait pu voir mais elle n'avait aucune idée de l'état dans lequel était les autres. Toujours est-il qu'en sortant d'une journée particulièrement dure au Ministère, la jeune femme s'était rendue directement au quartier général des sombres phénix afin de voir si les choses avaient avancé de ce côté là. Tout semblait partir en vrille et si peu de choses pouvaient ébranler la jeune femme, elle se sentait plus que jamais apeurée et vulnérable. En quête de réconfort et d'un ami à qui parler, elle avait premièrement eu l'idée d'aller voir Cordélia mais avec ce qu'elle traversait actuellement, ce n'était probablement pas une bonne idée. Marchant sans réel but dans la ville, elle fut surprise de voir que ses pas la menèrent à l'appartement que partageaient Echo, Cercei et Rohan. Ne sachant pas réellement qui elle était venue voir en marchant jusqu'ici, elle hésita longuement avant de toquer à la porte. Il était fort étonnant que cet appartement tienne encore le coup vu dans l'état dans lequel il était. Observant d'un oeil curieux et critique certains détails de l'appartement, elle tressaillit malgré elle en entendant la porte s'ouvrir. Posant ses yeux sur son interlocuteur, elle ne sut dire si elle était contente ou non que ce soit Rohan. Silencieuse, elle se mordit la lèvre inférieure tandis qu'elle cherchait les mots justes. Il n'y en avait malheureusement pas. Autant dire la vérité. « Je suis venue pour savoir si ça allait .. » Elle disait la vérité, en quelque sorte .. Daegan n'avait juste pas précisé de qui elle parlait. Cela pouvait aussi bien concerner Echo seulement ou le groupe entier. La brune n'allait certainement pas donner plus de détails sur les raisons qui avaient motivé sa visite. Approchant timidement de la porte, elle observa Rohan à la dérobée avant d'entrer. Étrangement, toute cette affaire avait fait oublier un peu à Daegan toute sa colère et son ressentiment vis-à-vis du jeune homme. Cela ne voulait pas dire qu'elle l'avait pardonné mais c'était déjà beaucoup mieux par rapport à avant quand il s'était pointé chez elle et que ça avait mal tourné. Pour le moment, elle n'avait aucune envie de meurtre, ni de violence. Tant mieux pour l'irlandais .. S'invitant dans l'appartement sans demander la permission à Rohan, cela lui rappela le moment où elle l'avait foutu à la porte de son appartement quand celui-ci avait essayé d'entrer. Heureusement pour elle, les situations n'étaient absolument pas les même. Elle ne se pointait pas chez Rohan après cinq ans d'absence. C'était lui qui était parti comme un lâche et un égoïste. Détaillant l'ameublement d'un air distrait, l'absence d'Echo et de Cercei fut confirmée rapidement. Tant mieux, ils pourront discuter tranquillement sans être importunés par ses colocataires. Croisant les bras contre sa poitrine, Daegan grimaça en sentant le plancher grincer sous ses pieds. Si elle traversait le sol, cela rendrait son humeur d'autant plus massacrante. « Comment tu as fais pour atterrir ici ? Puis j'imagine que toi dois dormir sur ce canapé à l'aspect douteux. » déclara-t-elle tout en pointant ledit canapé du doigt. Cela ne la surprenait pas vraiment qu'il habite dans un tel endroit après avoir été aux abonnés absents durant des années, mais là, c'était vraiment à la limite du dangereux de vivre ici. Souriant en imaginant Rohan traverser le plancher en évitant une souris qui vivrait dans l'appartement, Daegan se raidit en apercevant une photo datant de Poudlard. S'approchant avec prudence, elle s'en empara et la détailla du regard. Ils étaient au tout début de leur relation quand cette photo d'eux avait été prise. Elle enviait presque son bonheur passé en voyant le sourire qu'elle affichait autrefois. La reposant sans un mot, elle se retourna pour faire face à Rohan.

_________________
welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Garrigan
LE ROI DES KEKES
avatar
LE ROI DES KEKES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 16:45



WE DIDN'T LAST A YEAR, WE'RE JUST A BOX OF SOUVENIRS. 'CAUSE, MAYBE I PULLED THE PANIC CORD. MAYBER YOU WERE HAPPY I WAS BORED. MAYBE I WANTED YOU TO CHANGE. MAYBE I'M THE ONE TO BLAME...

▲▼▲
Depuis l’infection qui s’était propagée comme une trainée de poudre, Rohan n’avait pas fait grand choses de ses journées. A cause de la maladie dont il avait souffert ainsi que le choc psychologique, le  Ministère avait jugé que le brun aurait bien besoin d’une semaine ou deux de vacances. Tel un animal en cage, l’irlandais passait ses journées enfermées dans l’appartement qu’il partageait avec Cercei et Echo incapable de savoir que faire. Il tournait en rond, encore et encore, ressassant ce qu’il avait dit, ce qu’il avait fait. Parfois encore la désagréable impression que son torse le grattait de manière irrésistible lui nouait les entrailles. Essayant d’effrayer le moins possible ses colocataires, il avait un peu parlé à Echo, cette dernière ayant toujours les mots pour lui rendre le sourire. Néanmoins ça ne lui avait pas suffit pour chasser cette brume qu’il avait dans le crâne. Toutes les fenêtres de l’appartement ouvertes, une éponge à la main, l’ancien héritier de la fortune des Garrigan était en train de nettoyer le plan de travail de la cuisine avec une ardeur rarement vue. L’appartement qu’il partageait avec ses colocataires était insalubre, s’il avait le malheur de s’asseoir à la place la plus à gauche du fauteuil il tombait toujours dans le trou de ce dernier. Lorsqu’il prenait sa douche, il devait faire couler l’eau du robinet pour que l’eau chaude ne soit pas bouillante et ne pas finir bruler. Plein de petits trucs qui rendait l’endroit difficile à vivre, mais ça lui donnait aussi une âme. En ayant fini avec le plan de travail, le brun se mit à ranger la vaisselle lorsqu’il entendit quelqu’un toquer à la porte d’entrée. Ne s’attendant pas à recevoir du monde, doutant du fait qu’Echo ou Cercei puissent avoir oubliée leurs clés, il attrapa son pull à capuche posé sur le divan avant d’aller ouvrir. L’enfilant, il tentait de camoufler les égratignures qu’il avait à la base de la nuque, ces dernières causées à cause de la maladie et du stress qui s’en est suivi. Il ne réfléchit même pas au fait qu’il faisait bien trop chaud pour porter un pull, son esprit était pris par d’autres tourments. Lorsqu’il découvre qui se trouve sur le pas de sa porte d’entrée, Rohan ne sait pas vraiment comment réagir. La main soudée à la poignée, immobile l’espace de quelques secondes, la bouche entrouverte, il fixe la jeune femme comme s’il s’agissait d’un fantôme. Les deux se toisent du regard un instant, quelque chose déraille dans la poitrine de l’irlandais. Trop absent que pour y faire attention, il laisse son cœur douloureusement tressauté comme un disque rayé encore et encore incapable de savoir si ça faisait mal ou pas. « Je suis venue pour savoir si ça allait .. » Hochant lentement la tête, le brun ne répond pas de suite. Il aurait lui demandé qui elle venait voir, Echo, Cercei, lui ? Lui. Ca ne pouvait pas être ça. Un peu comme un pantin désarticulé qu’on aurait laissé sous le feu des projecteurs, le jeune homme se sent fondre et est bien incapable de lutter lorsque Daegan se fraye un chemin à l’intérieur de l’appartement. Reprenant pied, il referme la porte derrière elle avant de se gratter nerveusement la base de la nuque. « Echo et Cercei sont en train de travailler et je pense pas qu’elles vont revenir avant plusieurs heures. » Suivant la jeune femme du regard, il s’amuse à la voir dénicher les légers soucis que possédait l’appartement. Retournant à la vaisselle qu’il était en train de ranger, il s’attendait presque à ce que Daegan disparaisse comme elle était apparue, sans prévenir.  « Comment tu as fais pour atterrir ici ? Puis j'imagine que toi dois dormir sur ce canapé à l'aspect douteux. » Un léger sourire étend les lèvres de Rohan alors qu’il fini tranquillement de ranger les dernières assiettes tout juste essuyées. Avec le recul, le brun trouvait à cette histoire une ironie profonde presque amusante. Il était rentré en espérant retrouver un foyer et la seule chose qu’il avait trouvé c’était des dos retournés. Echo au cœur d’or le trouva, comme on trouve un chiot perdu, puis le ramena chez elle. Lui qui était censé rester quelques jours a fini par s’installer. Il n’y avait pas plus belle chute vers la médiocrité selon le brun. Tant de choses s’étaient produite depuis les souvenirs que retraçait la photo que Daegan avait en main. « En bref, mes parents m’ont déshérité quand ils ont compris que je ne ferais pas ce qu’ils avaient prévus pour moi. Puis, ce canapé est très confortable quand on lui laisse sa chance… qu’on est très fatigué… et qu’on aime les surfaces dures. » Un sourire timide aux lèvres, l’irlandais passa une main dans ses cheveux avant de se racler la gorge nerveusement. Il ne savait pas trop bien comment interagir avec Daegan. Brulait encore dans sa mémoire les souvenirs de leur altercation à l’appartement de la brune, puis la folie qui l’avait pris et la belle qui l’avait pris en chasse lui et les autres. « Si tu veux, je peux laisser un message de ta part à Echo ou même Cercei. Tu as surement autre chose à faire qu’attendre. » Rohan aurait presque pu sentir les griffes et la main glacée qui écrasèrent violement son cœur à cette idée. Elle avait surement des choses mieux à faire que passer du temps avec lui. C’était dur à admettre, mais malgré la douleur il devait se rendre à l’évidence, le passé était passé et il n’avait aucun moyen de le ranimer. Mécaniquement, il porta à nouveau sa main à sa nuque, grattant en douceur cette dernière dans un geste nerveux. La Greengrass l’avait toujours mis dans tout ses états et cette fois n’échappait pas à la règle.  

_________________
I don't even know myself at all
It's spiraling down biting words like a wolf howling.Hate is spitting out each others mouths but we're still sleeping like we're lovers. Two feet standing on a principle. Two hands digging in each others wounds. Cold smoke seeping out of colder throats. Darkness falling, leaves nowhere to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Greengrass
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES
avatar
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 16:50


C'était étrange la façon dont les sentiments pouvaient évoluer. Quand Rohan avait décidé de revenir et qu'il était venu frapper à sa porte, Daegan aurait pu l'envoyer à l'hôpital. Elle ressentait tellement de haine et de dégoût à ce moment que cela aurait pu être possible. Depuis l'incident au Ministère de la Magie, quelque chose d'infime avait changé. Elle ne saurait même pas l'expliquer mais le fait de perdre à nouveau Rohan alors qu'il était revenu l'avait bouleversé. Elle ne l'acceptait d'ailleurs toujours pas. Si elle était d'ailleurs venue ici sans but précis, nul doute que prendre des nouvelles de l'irlandais l'avait poussé à se rendre à l'appartement qu'il partageait avec Echo et Cercei. Là encore, elle le niait de façon farouche et éhontée. Alertée de voir Rohan se gratter la nuque, elle se demanda si il avait vraiment tourné la page de l'infection dont il avait été une des victimes. Gardant cela pour elle, la brune hocha la tête quand il l'informa que ses deux colocataires travaillaient actuellement. Se retrouver seule avec le jeune homme ne lui faisait pas peur. De toute façon, cela l'arrangeait même qu'on ne sache pas qu'elle était venue trouver Rohan. Tous ses proches étaient au courant de ce qui s'était passé et ils savaient désormais qu'elle n'était pas très encline à se retrouver en compagnie de l'irlandais. Daegan ne comprenait pas tout à fait vraiment ce qu'elle faisait ici non plus. Suivant du regard ce dernier, elle resta dubitative en le voyant ranger la vaisselle qui traînait dans la petite cuisine. Une scène qui aurait pu se produire régulièrement sous ses yeux si il n'était pas parti à l'étranger et qu'il l'avait abandonné. Il lui arrivait souvent de penser à ce qu'aurait pu être sa vie si il était resté. Lors de leur dernière année à Poudlard, tout n'était pas rose entre eux mais ils avaient tout de même prévu de vivre ensemble à Londres. Un projet auquel la jeune femme tenait beaucoup à coeur. Encore un énième regret dans sa vie.  « En bref, mes parents m’ont déshérité quand ils ont compris que je ne ferais pas ce qu’ils avaient prévus pour moi. Puis, ce canapé est très confortable quand on lui laisse sa chance… qu’on est très fatigué… et qu’on aime les surfaces dures. » Observant Rohan avec scepticisme, Daegan resta muette. Il lui avait paru évident qu'il soit déshérité. Elle ne connaissait pas sa famille mais pour ce qu'il lui avait dit, cela lui semblait logique qu'eux non plus n'attendent pas. Hésitant entre enfoncer davantage le clou ou compatir, la brune trouva un juste milieu. Elle ne l'avait absolument pas pardonné mais elle avait au moins fait des progrès depuis leurs trois premières entrevues depuis son retour. « J'imagine que c'est ce que tu voulais en partant .. » murmura-t-elle d'un ton neutre et atone. Il n'y avait là aucune accusation et sarcasme. Daegan comprenait juste que Rohan n'avait pas eu envie de suivre la voie que ses parents avaient tracé pour lui. Mais là encore, ils auraient pu trouver une solution à deux. Partir sans laisser de mot avait été la pire chose qu'il avait pu lui faire et il devait en être aujourd'hui conscient. Ne préférant rien ajouter d'autre, elle conserva le silence et se contenta de fixer Rohan avec gêne. « Si tu veux, je peux laisser un message de ta part à Echo ou même Cercei. Tu as surement autre chose à faire qu’attendre. » Réfléchissant sérieusement à partir de cet appartement miteux, Daegan ne put néanmoins s'y résoudre. C'était comme si un poids oppressait son coeur à l'idée de quitter cet endroit. C'était peut-être stupide mais une part d'elle-même refusait de partir d'ici. Mordant sa lèvre inférieure comme elle le faisait généralement lorsqu'elle prenait une décision, la jeune femme s'avança vers le canapé afin de prendre un air détaché et distrait. « Non ça va aller. » répliqua-t-elle tout en éludant la proposition. Il était hors de question qu'elle lui dise qu'elle se trouvait ici pour prendre de ses nouvelles aussi. Daegan n'avait pas envie qu'il se fasse de fausses idées. Croisant les bras sur sa poitrine, elle s'approcha de la fenêtre tout en faisant attention. Pas assez puisqu'une latte décida de ployer sous son poids. Atterrissant sur ses mains qu'elle avait instinctivement mis en avant, elle grimaça en sentant le bois rude et dur irriter sa peau. Maugréant, elle s'assit sur la plancher afin de les examiner. Elle qui n'avait pas l'habitude d'être si maladroite, fut bien surprise de constater qu'une simple latte de plancher avait réussi ce que personne ne pouvait faire. Maugréant malgré elle, la jeune femme était gênée d'être si ridicule. Tentant de se remettre sur pied, elle constata avec lassitude que son pied la lançait. Décidément, elle n'aurait jamais du venir ici ..

_________________
welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Garrigan
LE ROI DES KEKES
avatar
LE ROI DES KEKES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 16:51



WE DIDN'T LAST A YEAR, WE'RE JUST A BOX OF SOUVENIRS. 'CAUSE, MAYBE I PULLED THE PANIC CORD. MAYBER YOU WERE HAPPY I WAS BORED. MAYBE I WANTED YOU TO CHANGE. MAYBE I'M THE ONE TO BLAME...

▲▼▲
« J'imagine que c'est ce que tu voulais en partant .. » Ce n’était pas une attaque. Même pas un reproche. Juste une constatation, dure, froide, chirurgicale. Ca rendait la remarque beaucoup plus dur, plus violente à sa manière. Non, il ne voulait pas de tout ça en partant. Il aurait aimé pouvoir lui expliquer, trouver les mots justes pour lui faire comprendre qu’il savait pas ce qu’il voulait à l’époque. Il a juste essayé. Essayé d’avancer sans savoir où aller ni par où commencer. Alors, oui il s’était planté en cours de route. Et oui, il avait fait une belle connerie. Très certainement la pire connerie de ses vingt trois courtes années de vie, mais ça arrivait. C’était ça aussi avancer, se casser la figure puis retourner sur les rails. Il comprenait Daegan, il essayait de la comprendre et de se mettre à sa place même si c’était difficile. Rohan avait compris qu’il avait ses torts, c’est pourquoi il laissait à la brune son espace, lui proposant même de prendre un message pour elle. Le Garrigan essayait de faire ce qu’il y avait de mieux dans cette situation, tout autant que d’éviter le malaise qui n’eu aucun mal à s’insinuer entre eux deux et le silence interrompant leurs échanges. « Non ça va aller. » Posant son regard océan sur la jeune femme, il était fortement étonné de la voir refuser son offre. Lui qui était persuadé qu’elle ne désirait certainement rien de mieux que de la fuir comme l’infection ayant touché le Ministère il y a peu, voila qu’elle refusait de s’échapper avec grâce en acceptant sa proposition. N’ayant aucun indice sur comment il devait se comporter, il aurait aimé avoir Echo ou Cercei pour l’aider dans cette situation ou rien que pour lui donner un échappatoire. Mais voila, ils étaient seul et le brun n’avait aucun moyen d’échapper à ce qui pouvait s’apparenter à une confrontation sans véritablement l’être. La regardant s’approcher de la fenêtre il eu à peine le temps de penser à la planche désolidarisée du parquet que déjà la brune s’étalait de tout son long. Se précipitant vers elle, il la laissa se redresser sans trop savoir que faire. Un genou à terre, ses yeux posés sur la jeune Greengrass il l’observa un instant pour voir si elle s’était écorchée quelque part. Ne voyant rien, il souffla : « Désolé, je suis tellement habitué aux pièges de cet appartement que j’ai pas pensé à te prévenir. Tu as mal quelque part ? » Le brun n’eu aucun mal à comprendre que, suite à sa chute, Daegan n’était plus d’aussi bonne humeur que précédemment. Il pouvait comprendre lui qui s’était étalé de tout son long à plus d’une reprise à cause des nombreux problèmes du parquet. Se retournant vers la planche qui avait causée l’accident, sans plus de cérémonie, le brun la remit correctement conscient que n’importe quelle autre personne non avertie risquerait de faire la même chute que la sorcière. Au bout d’un moment, il avait fini, comme Echo et Cercei, par oublié les petits défauts de leur appartement. Posant ses prunelles sur la jeune femme qui venait d’être victime des pièges des lieux, un simple sourire mince et presque fantomatique étirait les lèvres du brun qui se sentait impuissant. Il ne savait pas comment réagir, il ne savait pas quoi dire et encore moins quoi faire. Cette impuissance le tuait de l’intérieur lui qui, depuis son retour, avait tenté de son mieux de prendre sa vie en main. Il se voyait au même point qu’il y a quelques années, bien incapable de trouver les mots à lui dire ou à lui écrire. Grimaçant légèrement, il décida de se lancer, n’ayant rien à perdre au final. « Si tu as l’impression que ça serait impoli de me laisser ou que ça rendrait les choses bizarres entre nous, plus bizarres que là tout de suite, si tu partais maintenant, c’est pas le cas. Si tu veux laisser une note je la donnerais volontiers à mes colocs et je t’épargnerais au passage d’autres mauvaises surprises liées à l’appartement. » Faisant de son mieux pour sourire un peu plus sincèrement, l’irlandais tentait de son mieux de rendre les choses moins étranges qu’elles ne l’étaient. Toutefois, peu importait comment il le disait, ça restait bizarre, maladroit et bien trop brouillon. Il n’avait pas envie que Daegan parte. Il n’avait pas envie qu’elle reste non plus. Dans une situation comme dans l’autre ça serait vécu de manière gênante par les deux et quitte à s’imposer cette gêne, autant que la brune ne s’impose pas de rester avec lui contre son gré. Il ne voulait pas être ce genre de personne qu’on continue à fréquenter même lorsqu’on ne désire plus sa compagnie. Il ne voulait pas de sa compassion, ni de sa pitié. Même si le reste faisait mal, il préférait affronter une porte fermée qu’une porte entrouverte le faisant douloureusement espéré. « Je ne te mets pas à la porte non plus, si tu veux rester tu peux. J’ai pas envie que tu t’imposes quoique ce soit que tu ne veux pas par ma faute. J’ai bien compris le message là dernière fois, pas besoin de me prendre en pitié. »

_________________
I don't even know myself at all
It's spiraling down biting words like a wolf howling.Hate is spitting out each others mouths but we're still sleeping like we're lovers. Two feet standing on a principle. Two hands digging in each others wounds. Cold smoke seeping out of colder throats. Darkness falling, leaves nowhere to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Greengrass
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES
avatar
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 16:57


C'était incroyable comment les choses pouvaient mal tourner des fois. A croire que le destin s'acharnait à vous rendre malheureux quant tout allait à peu près bien. Comme si le bonheur n'était qu'une simple illusion sensée donner de l'espoir aux personnes. L'espoir d'avoir une bonne vie, heureuse et sans nuages. Daegan avait compris cela quand elle s'était réveillée ce matin là et qu'elle avait réalisé que Rohan était parti. A ce moment, elle était tombée de très haut. La réalité s'était imposée d'elle-même à la brune qui devait alors faire face à cet abandon cruel et inexpliqué. Elle avait finit par se relever et ériger de nouvelles murailles autour d'elle. Daegan refusait comme avant de ressentir la moindre émotion et de s'impliquer sérieusement dans une relation. C'était trop douloureux d'être déçue et rejetée. La sorcière ne voulait plus jamais connaître cela de sa vie. Peu pouvaient prétendre avoir gagné sa confiance. A vrai dire, seule Cordélia pouvait probablement le faire. Daegan avait très peu de proches et encore moins de connaissances masculines. Elle avait mis un point d'honneur à ne plus s'engager avec un homme et s'y était tenue jusqu'à présent. En venant ici, elle ne savait absolument pas ce qui lui avait pris. Elle éprouvait toujours de la colère et de l'amertume pour Rohan et il aurait été logique qu'elle l'évite comme la peste. Le voir atteint par la maladie avait probablement fait resurgir des émotions refoulées. Toujours est-il que c'était une erreur d'être venue ici. Toujours assise au sol, la brune essaya de se redonner contenance. Évitant d'alerter Rohan en touchant à sa cheville droite qui la lançait de plus en plus, Daegan plongea ses yeux bruns dans ceux du jeune homme quand il s'agenouilla devant elle. « Désolé, je suis tellement habitué aux pièges de cet appartement que j’ai pas pensé à te prévenir. Tu as mal quelque part ? » Gênée d'être dans une telle position, la jeune femme rassura l'irlandais d'un geste de la tête. Un mensonge éhonté de sa part mais elle espérait vraiment pouvoir quitter cet endroit sans se trahir. Soulagée de le voir se lever afin de s'occuper de la planche responsable de sa chute, la jeune femme put discrètement glisser ses doigts frais vers sa cheville. Serrant les dents en touchant ladite cheville, elle décida d'attendre quelques instants avant de se remettre debout. Inutile de tenter le diable en passant par la fenêtre. Reportant son attention sur le jeune homme, elle s'immobilisa en voyant à quel point il était hésitant. Daegan l'avait suffisamment fréquenté pour le connaître et elle se doutait qu'il allait évoquer un sujet sensible. « Si tu as l’impression que ça serait impoli de me laisser ou que ça rendre les choses bizarres entre nous, plus bizarres que là tout de suite, si tu partais maintenant, c’est pas le cas. Si tu veux laisser une note je la donnerais volontiers à mes colocs et je t’épargnerais au passage d’autres mauvaises surprises liées à l’appartement. » Silencieuse, l'auror n'esquissa pas le moindre mouvement. A vrai dire, elle ne savait pas comment réagir face à cela, ni quoi dire. Elle ne savait pas elle-même ce qu'elle faisait ici et il aurait été impossible pour elle de le dire. Une partie d'elle voulait fuir, c'était certain mais une autre partie semblait très réticente à l'idée de quitter l'appartement de Rohan. Elle était complètement partagée et s'en voulait de ne pas réussir à prendre une décision. Observant Garrigan avec hésitation, il la sauva en reprenant la parole. « Je ne te mets pas à la porte non plus, si tu veux rester tu peux. J’ai pas envie que tu t’imposes quoique ce soit que tu ne veux pas par ma faute. J’ai bien compris le message là dernière fois, pas besoin de me prendre en pitié. » Soucieuse en pensant à leur toute première entrevue depuis son retour, Daegan sentit un peu de culpabilité s'emparer d'elle. Il était vrai qu'elle y avait été un peu fort la dernière fois. Néanmoins, elle ne restait pas ici par pitié et même si elle ne voulait pas l'avouer, elle n'allait pas non plus le laisser croire une telle chose. « Non c'est pas du tout cela. Et j'ai pas pitié de toi, c'est juste que .. » Que quoi ? C'était là la question. Pourquoi restait-elle à ne rien faire alors qu'il l'avait tant fait souffert et qu'une part d'elle le haïssait ? Pourquoi s'affligeait-elle la peine de rester plantée sur le plancher au lieu de déguerpir tout en glissant un simple mot de politesse à Garrigan ? Pourquoi ? Prenant peur de ses propres sentiments, la sorcière se redressa rapidement à l'aide de ses mains. Prenant malheureusement appui sur sa cheville blessée (What a Face), la jeune femme le regretta immédiatement et enleva tout de suite son pied du sol. Répartissant mal son poids, elle se sentit tomber en avant une nouvelle fois. Fermant les yeux en s'attendant à rencontrer le plancher rêche et dur, Daegan fut surprise de sentir des bras la rattraper. Sentant l'odeur familière de Rohan, il n'y avait aucun doute qu'il s'agissait de lui. Le visage posé sur son torse, elle ne fit rien pour se dégager de son emprise. Un drôle de sentiment se rappela même à elle. Daegan se sentait en sécurité et les bras de Rohan autour d'elle ne faisaient qu'accentuer ce sentiment. Immobile, elle évita néanmoins de s'appuyer sur son pied. Rouge de honte, elle préféra ne pas bouger afin d'éviter de retomber. Une simple excuse, bien évidemment. « Excuse moi .. » murmura-t-elle sans trop savoir pourquoi elle s'excusait, ni pour quel grief. Elle n'avait pas grand chose à se reprocher mais quelque chose la gênait dans leur situation. Fermant les yeux quelques instants, elle put même se croire dans le passé, quand tout allait encore bien entre eux. Une douce illusion qui lui fit étonnement beaucoup de bien.

_________________
welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Garrigan
LE ROI DES KEKES
avatar
LE ROI DES KEKES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 16:58



WE DIDN'T LAST A YEAR, WE'RE JUST A BOX OF SOUVENIRS. 'CAUSE, MAYBE I PULLED THE PANIC CORD. MAYBER YOU WERE HAPPY I WAS BORED. MAYBE I WANTED YOU TO CHANGE. MAYBE I'M THE ONE TO BLAME...

▲▼▲
Daegan et Rohan étaient devenus deux inconnus connaissant l’autre d’une manière étrange. Ils avaient déjà montré des parts de leur personne à l’autre qui étaient alors inconnues au monde. Des fragments d’eux même que, trop pudique, ils n’osaient fébrilement afficher. C’est ce qui rendait tout ce… cette mascarade particulièrement compliquée pour le jeune Garrigan. La personne qu’il avait en face de lui était une inconnue, un souvenir. Aux yeux du brun, la jeune femme était pareille à un cadre photo résumant une année de sa vie. Il connaissait ses courbes qu’il avait retracée des centaines de fois sous son crâne, devinait ce que son visage trahissait et se souvenait parfaitement de ce qu’il ne devinait plus dans son regard. Néanmoins, une couche de verre les séparait, comme une couche de verre le séparait des photos jaunissantes dans leurs cadres. A croire qu’un mur s’était érigé entre eux, voué à les garder à une certaine distance de sécurité. Même si l’avis de la jeune auror ne devrait plus avoir aucune importance pour le sorcier, il ne pouvait s’empêcher de trouver dans son regard les pires verdicts dont le monde pouvait l’accabler. Les autres pouvaient le juger, ses parents pouvaient le renier, son frère le détester, ça n’avait pas d’importance. Ce qui en avait, c’était la manière dont la brune le regardait. Cette tristesse, cette souffrance et cette peur qui semblait s’être logée dans cette paire de prunelles dans lesquelles il aimait tant se noyer. Ce qui importait c’était la manière dont elle l’avait chassée de son appartement lors de leur première entrevue depuis ce qui semblait être des siècles. C’était pour cela que Rohan avait l’impression qu’elle le prenait en pitié en restant. Il n’était pas idiot, Daegan devait avoir des centaines de choses à faire avec son poste d’auror réputée. Puis, si son travail ne l’appelait pas elle devait avoir des amis avec lesquels partager son temps … des amants aussi. « Non c'est pas du tout cela. Et j'ai pas pitié de toi, c'est juste que .. » Fixant longuement la brune, l’irlandais baissa les yeux comme s’il avait trouvé dans son silence bien plus de réponses que dans ses mots. Soupirant légèrement, un peu déçu surement, un peu coupable aussi, il garda la tête baissée alors que Daegan faisait ce qu’elle aurait du faire depuis de longues et douloureuses minutes déjà. Ne la regardant pas, il la senti se lever pendant qu’il restait immobile. Se disant qu’elle pouvait bien le laisser là, il s’apprêtait à la laisser sortir de l’appartement sans un mot avant de retourner à l’ersatz de vie qu’il possédait. Toutefois, lorsqu’il remarqua que son pied cédait sous son poids, sans réfléchir le brun se redressa en un instant arrivant à interrompre la chute de la jeune femme. Ses mains agrippées aux avant-bras de la sorcière, le visage de celle-ci posée contre son torse, il resta muet. Si son pied, très certainement blessé, n’avait pas cédé, les deux auraient pu s’éviter la gêne qui n’allait surement pas tarder à se rajouter sur la situation. Néanmoins, Rohan pensait aux étreintes partagées, cette sensation étrange, terrifiante même qui le prenait toujours cinq ans après. Se trouvant dans cette situation inconfortable, le brun attendait l’instant où Daegan allait le repousser, pleine de cette fierté qui pouvait la caractériser avant de sortir de cet appartement aussi simplement qu’elle espérait pouvoir sortir de sa vie. « Excuse moi .. » Penchant son visage vers celui de la belle, il espérait pouvoir obtenir des réponses dans ses prunelles. Toutefois, cette dernière n’avait pas bougée d’un poil. Elle restait là, coincée dans la forteresse de ses bras, son visage caché contre son torse. S’il était une personne qui ne devait pas s’excuser c’était bien elle. Pour cette presque chute, pour le reste aussi. Répondant d’une voix faible et légèrement tendue, le brun souffla : « C’est pas de ta faute si tu t’es blessée, c’est plutôt de la mienne… » C’était plutôt de sa faute en général, pour ça, pour le reste. Hésitant quelques secondes, il finit par lâcher les avant bras de la brune qui se tenait sur ses pieds en continuant à s’appuyer contre son torse. Il ne pouvait reculer de peur qu’elle ne puisse garder son équilibre précaire, il ne pouvait non plus la serrer dans ses bras. Peu importait à quel point il pouvait bien pouvoir le désirer, ça n’était pas son choix à faire, il en avait déjà trop fait pour eux deux par le passé et aujourd’hui encore il les regrettait. Avec une légère hésitation, conscient de l’inanité de son geste, Rohan écarta les cheveux de la belle de son visage en laissant ses doigts glisser doucement sur ses joues. Ce simple contact lui rappelait énormément de sentiments qu’il avait pu ressentir, ses regrets aussi. Laissant ses doigts glisser ensuite jusqu’au menton de la brune, il releva ce dernier en douceur alors que Daegan posait ses yeux sur lui. Un sourire tendu étendait les lèvres de l’irlandais alors que son regard usé contemplait la fille, la femme dont il était éperdument amoureux. Dont il avait été éperdument amoureux dans cette vie, dans l’autre aussi. Un rire jaune s’échappa difficilement de la gorge du sorcier qui tentait à sa manière de faire redescendre la pression qui lui nouait la gorge. « J’ai vraiment envie de t’embrasser et je sais que si je tente quoique ce soit je risque de me recevoir une droite mais… ça le vaudrait. Ca vaut n’importe quel passage à tabac. » Malgré ce qu’il venait de dire, il laissa ses bras retomber mollement le long de son corps. Même si le brun désirait plus que tout s’emparer des lèvres de la Greengrass, il n’aurait pas pu les prendre de force, même s’il le voulait.

_________________
I don't even know myself at all
It's spiraling down biting words like a wolf howling.Hate is spitting out each others mouths but we're still sleeping like we're lovers. Two feet standing on a principle. Two hands digging in each others wounds. Cold smoke seeping out of colder throats. Darkness falling, leaves nowhere to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Greengrass
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES
avatar
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 17:11


Cela faisait très longtemps que la jeune femme ne s'était pas retrouvée ainsi proche de Rohan. La tête calée contre le torse de ce dernier, elle restait immobile. Son odeur était telle que dans ses souvenirs mais ce n'était pas cela qui l'empêchait de se défaire de cette étreinte. Il y a encore quelques semaines, elle l'aurait repoussé sans la moindre hésitation. Maintenant, elle ne pouvait pas se résigner à agir ainsi. Une part d'elle était heureuse d'être auprès de lui et Daegan ne saurait se l'avouer. Malgré toute son amertume, sa rancoeur et sa colère vis-à-vis de Rohan, elle l'aimait toujours et cette révélation était dure à accepter. Elle qui avait mit tant de temps à accepter son départ et à se reconstruire, c'était presque décevant de retomber dans ses bras si facilement. Et pourtant, elle continuait à apprécier le contact de sa peau contre la sienne ainsi que ses mains sur ses bras. Contrite, elle essayait de trouver une solution mais n'y parvenait pas. C'était au-dessus de ses moyens. Évitant de plonger son regard dans celui de Rohan tout en sachant qu'elle n'y résisterait pas, Daegan garda même les yeux mi-clos. Respirant difficilement, la jeune femme sentit son coeur se serrer en entendant le brun parler. « C’est pas de ta faute si tu t’es blessée, c’est plutôt de la mienne… » Haussant les sourcils en sentant les mains de Rohan lâcher ses avant-bras, Daegan releva légèrement les yeux vers lui. Une erreur puisque la tension ne fit que s'accentuer. Retenant presque son souffle en sentant ses mains écarter quelques mèches de ses cheveux avant de glisser vers ses joues, Daegan sentit une vague de désir embraser son coeur et son esprit. Cela faisait longtemps qu'un homme ne lui avait pas fait cet effet et cela n'était guère étonnant. Fronçant les sourcils à mesure qu'elle laissait ses doigts se balader jusqu'à son menton avant de le relever, Daegan plongea ses prunelles dans celles de Rohan. Elle savait parfaitement ce qui allait se passer si elle ne faisait rien. Rohan la provoquait comme il le faisait autrefois et cela marchait toujours autant. La question était : le voulait-elle ? Perdue entre sa raison et ses sentiments, la brune observa l'irlandais avec un air curieux quand un rire s'échappa de sa bouche. S'apprêtant même à lui demander des explications, la jeune femme n'en eut pas le temps. « J’ai vraiment envie de t’embrasser et je sais que si je tente quoique ce soit je risque de me recevoir une droite mais… ça le vaudrait. Ca vaut n’importe quel passage à tabac. » Souriant en pensant à leur première entrevue et à la façon dont cela s'était passé, Daegan hésita un long moment. Ce qu'elle allait faire durant les prochaines minutes allait changer sa vie dans un sens ou un autre. Cette décision n'était pas facile à prendre. D'un côté, Rohan lui manquait et elle l'aimait toujours. De l'autre, elle éprouvait toujours de la rancune pour lui et avait peur qu'il l'abandonne à nouveau. Surprise de voir qu'il ne tentait rien et qu'au contraire, ses bras retombaient le long de son corps, la brune en fut même frustrée. A quoi bon lui servir de si beaux discours si au final, il ne faisait rien ? Prenant les devants en se laissant guider par son instinct, elle s'appuya légèrement sur ses pieds pour atteindre la bouche de Rohan. Posant ses lèvres sur les siennes, leur baiser fut au début timide avant de se montrer pressant. Désirant plus, la brune commençait même à appuyer davantage son corps contre celui de Rohan. Reculant son visage du sien quelques minutes, la peur et la réalité la firent renoncer. Elle se laissait emporter et ce n'était pas correct de sa part. Desserrant son étreinte, elle passa une main sur sa bouche tout en tournant le dos à Rohan. Il fallait vraiment qu'elle parte avant de commettre l'irréparable. « Désolée .. Il faut que je m'en aille. » souffla-t-elle tout en espérant qu'il la laisse tranquille. Prenant appui sur son pied blessé avec précaution, elle réussit à faire un pas vers la porte sans tomber. Une première. Maudissant sa cheville et cet appartement, une part d'elle ne pouvait s'empêcher d'espérer qu'il la rattrape. C'était assez ironique que la jeune femme soit ainsi si divisée. Nul doute qu'elle n'arriverait pas à prendre une décision ferme et définitive si une bonne moitié d'elle-même continuait à aimer Rohan et à vouloir être à ses côtés. Comptant bien en parler avec Cordélia afin qu'elle lui remette les idées en place, elle soupira de soulagement en arrivant près du canapé. Posant une main sur l'accoudoir afin de rétablir un certain équilibre, elle s'arrêta un moment pour risquer un coup d'oeil vers Rohan. 

_________________
welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Garrigan
LE ROI DES KEKES
avatar
LE ROI DES KEKES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 17:14





WE DIDN'T LAST A YEAR, WE'RE JUST A BOX OF SOUVENIRS. 'CAUSE, MAYBE I PULLED THE PANIC CORD. MAYBER YOU WERE HAPPY I WAS BORED. MAYBE I WANTED YOU TO CHANGE. MAYBE I'M THE ONE TO BLAME...

▲▼▲
Lorsqu’il disait vouloir embrasser la brune, Rohan le pensait sincèrement. Il s’agissait là d’un désir qui ne l’avait pas quitté durant ces cinq longues années à l’étranger. Un désir qui l’avait consumé et l’avait rendu fou alors qu’il aurait aimé avoir la force de s’oublier dans les bras d’autres femmes. Rien n’y faisait, l’emprunte indélébile des lèvres de Daegan se trouvaient sur celle du jeune homme qui ne pouvait oublier cette brulure qui le consumait depuis trop longtemps déjà. Ses bras pendant mollement le long de son corps, malgré les regrets, le brun arborait un léger sourire alors qu’il regardait tendrement la jeune femme lui faisant face. Il l’avait aimé et il l’aimait toujours. C’était lui qui avait merdé, lui a en payer les conséquences et ne plus s’imposer dans la vie de la Greengrass. Rohan aurait sincèrement aimé se tenir à ce genre de résolution, mais c’était dur. Dur de n’être qu’un fantôme dans les souvenirs de la belle. Dur de ne pas pouvoir l’oublier en l’imaginant passer à autre chose. C’était dur, mais il ne pouvait pas éternellement lutter, elle avait droit au bonheur, même si ça n’était pas avec lui. Faisant de son mieux pour arriver à accepter cette idée, il fut pris de cours lorsque Daegan s’empara de ses lèvres. Les yeux grands ouverts, choqué par ce geste, il ne comprenait plus du tout la jeune femme. Mais sur le coup, ça n’avait pas d’importance. Répondant avec force au baiser de la brune, il se pressa naturellement contre le corps de cette dernière désireux de la sentir à portée de main. Leurs lèvres se faisaient fiévreuses, désireuses de gouter autre chose que des souvenirs sans saveurs. Alors qu’il posait ses mains sur les hanches de la belle, Rohan senti que cette dernière prenait peur. Elle était comme un animal bondissant en entendant un bruit alors qu’il ressemblait plus à un chien pris dans les phares d’une voiture. Fronçant ses sourcils en fixant la brune, il n’avait pas besoin d’y réfléchir longuement pour comprendre quel pouvait être le problème. De toute évidence, elle était en train de faire une erreur. L’irlandais était sa pire erreur et ce dernier s’en rendait bien compte. « Désolée .. Il faut que je m'en aille. » Restant silencieux, le jeune homme détourna le regard tout en hochant lentement la tête alors que la brune lui tournait le dos. Il pouvait comprendre, mais ça n’en était pas pour autant moins douloureux. Elle l’avait surpris au moment où il était le plus vulnérable et il aurait pu le nier que ça ne changerait à la douleur qu’il ressentait. Voir Daegan s’en aller, comme ça avait été le cas à de bien trop nombreuses reprises, lui rappelait toutes ces fois où ils s’étaient déchirés à Poudlard. Les choses étaient différentes aujourd’hui, il ne s’agissait plus d’un adolescent à l’égo surdéveloppé refusant de se laisser aller aux sentiments qu’il éprouvait pour cette fille effrayé par ce qu’elle ressentait aussi. Il avait merdé sur toute la ligne et il semblait que son châtiment était de voir Daegan lui filer entre les doigts encore et à jamais. La voyant s’approcher dangereusement de la porte, le brun la coupa dans son élan. Il posa sa main sur l’épaule de l’auror l’obligeant à se retourner pour qu’elle lui fasse face un peu trop vivement. Plongeant son regard océan dans celui de la jeune femme, il ne savait pas si c’était du soulagement ou de l’irritation qu’il trouvait dans ses yeux. Il s’agissait surement d’un mélange des deux. Peu importait au fond, il ne pouvait pas se rétracter alors qu’il se faisait bouffer de l’intérieur par des sentiments qu’il n’avait plus ressenti depuis trop longtemps. Pressant ses lèvres contre celle de la Greengrass, Rohan n’était absolument pas hésitant. Ses lèvres étaient avides de ce contact dont elles ne pouvaient se repaître. Il voulait sentir la brune sous ses doigts, la sentir, savoir qu’elle était là à portée et qu’il ne s’agissait pas d’un mirage que son cerveau aurait imaginé. C’était un désir impérieux, ce dernier le poussant presque à se rompre les os contre la jeune femme et se donner l’impression qu’ils n’étaient plus qu’un. Ses mains agrippant les hanches de la sorcière, il la souleva sans difficulté avançant vers la porte pour la plaquer contre le bois de cette dernière. Daegan se retrouva bloquée entre le bras rugueux de la porte d’entrée de l’appartement et le corps de son ancien amant, les mains de ce dernier posée sur ses cuisses, la gardant sans difficulté en l’air. Recouvrant la base de la mâchoire de la brune d’une myriade de baisers, le sorcier revint jusqu’à ses lèvres, mordillant sa lippe inférieur avant de planter son regard embrumé de désir dans celui de la jeune femme. « Dis moi d’arrêter si tu veux… » Souffla t’il d’une voix rauque pleine de défi alors qu’il la dévorait du regard.

_________________
I don't even know myself at all
It's spiraling down biting words like a wolf howling.Hate is spitting out each others mouths but we're still sleeping like we're lovers. Two feet standing on a principle. Two hands digging in each others wounds. Cold smoke seeping out of colder throats. Darkness falling, leaves nowhere to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Greengrass
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES
avatar
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 17:17


Malgré toute sa rancoeur et sa colère envers Rohan, Daegan avait trouvé un foyer en se recroquevillant contre lui. En effleurant ses lèvres des siennes, la jeune femme avait pu sentir à nouveau aimée. Des sentiments qui lui faisaient peur. La brune n'était pas le genre de personne à revenir sur une décision. Une fois prise, la Greengrass s'y tenait fermement et elle venait de rompre avec tout cela en se laissant aller contre l'irlandais. A ses yeux, Rohan était comme une faiblesse qui ne pouvait que la ramener des années en arrière. Il n'y avait pas d'avenir avec lui. Daegan en était convaincue mais elle ne pouvait décemment pas lutter contre toutes les émotions qui venaient de l'envahir. Partir était la solution de facilité. Celle que Rohan avait choisi quelques années auparavant au lieu d'assumer ses choix. La jeune femme en était parfaitement consciente mais elle ne parvenait pas à rester impassible face au jeune homme et encore moins après ce qui venait de se produire. Incapable d'agir en tant qu'adulte responsable, la jeune femme avait tourné des talons en espérant oublier ce fâcheux incident. Allant même jusqu'à penser retrouver Cordélia afin de se remettre les idées en place, Daegan se figea littéralement en sentant une main se poser sur son épaule. Au fond, ce n'était pas étonnant vu qu'elle avait fait le premier pas. Elle avait ainsi laissé un espoir dans le coeur de Rohan. Se retournant malgré elle, la jeune femme plongea son regard contrarié dans celui du sorcier. Elle était à la fois furieuse contre elle-même et Rohan et ne pouvait s'empêcher de paniquer. En voyant le visage de Garrigan approcher du sien, elle faillit reculer et partir en courant mais cette part d'elle-même désirant être aux côtés de lui ne lui laissa aucun choix. Fermant les yeux, elle se laissa même emporter par l'avidité des lèvres de Rohan, comme si c'était un besoin urgent. Comme si ils avaient besoin l'un de l'autre. Retrouvant aisément ses marques, Daegan frémit en sentant les mains de Rohan se poser sur ses hanches. N'opposant aucune résistance quand elle sentit l'irlandais la soulever dans les airs, elle rouvrit les yeux en sentant le bois de la porte contre son dos. A ce moment précis, les émotions submergeaient tout, même sa raison. Il n'y avait plus que le contact des lèvres de Rohan contre sa peau et ce désir impétueux de ne faire plus qu'un avec lui. « Dis moi d’arrêter si tu veux… » C'était sa dernière chance. Rohan lui donnait une dernière chance de refuser et de retrouver ses esprits. La jeune femme le savait et se doutait bien que si elle n'arrêtait pas tout maintenant, elle ne le ferait jamais. Durant une fraction de seconde, un soupçon de lucidité la frappa. Elle se revoyait au plus mal après l'abandon de Rohan. Daegan savait qu'il n'y avait rien pour eux. Elle ne savait même pas comment appeler ce qu'ils partageaient actuellement. Dans tous les cas, si elle refusait de l'associer à de l'amour, il en était bien question. Fiévreuse, la Greengrass observa le jeune homme avec perplexité. Ce qu'elle s'apprêtait à faire était naïf et idiot mais cela lui importait peu pour le moment. « Tu me le demandes vraiment ? Ne crois-tu pas que je serai déjà partie sinon ? » murmura-t-elle en éprouvant un peu de honte en avouant une telle chose. Préférant oublier un instant tout ce qui pouvait bien se passer dans sa tête, la brune plaqua ses lèvres contre celles de Garrigan. Une invitation non dissimulée. Collant le haut de son corps contre le torse de Rohan, elle agrippa ses bras autour du cou de ce dernier. Passant ses mains dans ses cheveux, cela lui rappela de vieux souvenirs impliquant la salle sur demande. Souriant presque à ce souvenir, Daegan se fit plus pressante vis-à-vis de Rohan.

_________________
welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Garrigan
LE ROI DES KEKES
avatar
LE ROI DES KEKES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Mer 27 Aoû - 17:18





WE DIDN'T LAST A YEAR, WE'RE JUST A BOX OF SOUVENIRS. 'CAUSE, MAYBE I PULLED THE PANIC CORD. MAYBER YOU WERE HAPPY I WAS BORED. MAYBE I WANTED YOU TO CHANGE. MAYBE I'M THE ONE TO BLAME...

▲▼▲
Le jeune homme avait agit de manière inconsidérée. Tout comme les lèvres de Daegan l’avaient accueillie, il aurait tout aussi bien pu faire face à son poing. Néanmoins, il s’agissait du genre de risque que le brun était prêt à prendre lorsqu’il était question de l’auror. Même si c'était de la folie, même si ça l’amènerait sans nulle doute droit dans le mur, il ne pouvait s'en empêcher. Ses lèvres se pressant contre celle de la Greengrass, Rohan ne donnait pas cher de sa peau lorsque cette dernière aura retrouvée ses esprits. Dans le fond, il l’aura mérité pour ce qu’il venait de faire. Sans aucune hésitation il avait repoussé la jeune femme dans cette spirale incandescente. Cette descente aux enfers qu'ils avaient déjà goûté par le passé. Il ne voulait pas se sentir seul, juste pour une seconde, oublier ce que ça faisait d’être sans elle. D’avoir passé cinq années à se chercher en ayant laissé la moitié de lui dans la capitale anglaise. Il voulait arrêter d'y penser, simplement s'oublier auprès de la jeune femme et retrouver un bout de lui qu'il lui avait laissé tout ce temps. C’est pourquoi ses lèvres étaient si avide, ses mains si désireuses. Il voulait retrouver les cinq années de sa vie qu’il avait perdu à l’étranger, persuadé qu'elles se trouvaient dans les bras de Daegan. Récupérer tout cet amour dont il s’était lui-même privé, là où ne restaient que les cendres de leur couple. Cependant, la brune ne le repoussait pas, répondant mes à ses baisers avec autant de désir que lui. Encore un peu lucide, il lui offrit une issue de secours, la dernière qu’il serait capable de lui offrir avant de se disloquer suite à son départ. La fixant avec intensité, Rohan la dévorait littéralement du regard, lisant dans ses traits ce qu’aurait pu être leurs cinq dernières années. Les réveils au lit tous les matins où ils se seraient fait face à face. Leurs disputes qui auraient dues transpercées les murs de leur appartement londonien, leurs réconciliations aussi. Leurs étreintes, les cris, les coups durs. L’amour surtout. Leur vie. Le brun avait rejeté ce futur hypothétique lorsqu’il était parti et voila qu’aujourd’hui il aurait tout donné pour ne vivre ne serait-ce qu’un instant de cette autre vie. Peu importait ce qui se passerait au réveil ou bien lorsque les draps seront froids. « Tu me le demandes vraiment ? Ne crois-tu pas que je serai déjà partie sinon ? » Un sourire amusé et victorieux étira les lèvres de Rohan qui observait la jeune femme qui affichait à peine la honte qu’elle pouvait pudiquement ressentir. Même si son regard s’était fait rieur, le brun faisait de son mieux pour graver l’air que la brune avait sur le visage alors. Cette légèreté et cette pudeur qu’il n’avait plus le droit de voir. Il lui volait cet instant, juste celui-ci, pour le garder précieusement. Empêchant le brun de réagir, Daegan plaqua ses lèvres sur celles du Garrigan qui ne se fit pas prier pour répondre à son baiser. Leurs lèvres s’entrechoquaient, les mains du bruns se faisaient baladeuses sous le haut de l’auror alors que cette dernière allait jouer dans ses cheveux. Rohan avait cette impression de déjà vu, de déjà ressenti. La crainte de la voir lui filer entre les doigts, l’extrême félicité que provoquait le shot d’adrénaline consumant ses veines. Il avait l’impression d’être reparti à une époque à peine plus simple, parce que rien n’avait jamais été simple entre eux deux. Rompant un instant cette étreinte dans laquelle leurs lèvres se consumaient, Rohan retira vivement son haut avant de le laisser tomber au sol derrière lui. Récupérant la possession des lèvres de la belle, il jouait avec le haut de cette dernière. Ses doigts fiévreux caressant la peau de la belle tout en relevant progressivement son haut. S’arrêtant à mis chemin, le brun se doutait qu’il devait surement être en train de frustrer une Daegan désireuse de plus. Néanmoins, il enroula ses bras autour de la taille de cette dernière tout en se décollant du mur, habitué à l’appartement, il évita sans mal les pièges de ce dernier tout en se dirigeant vers la chambre d’Echo. Sincèrement, le Garrigan se voyait mal le faire sur le canapé à moitié cassé lui servant de lit. Puis, même si le lit d’Echo était un lit d’appoint de très basse qualité, c’était toujours mieux que rien. Reposant la brune au sol, il la pressa sur le lit avant de lui retirer son haut sans plus de cérémonie. Lançant le bout de tissu derrière lui, il se pencha au dessus de la belle pressant ses lèvres brièvement sur celle de Daegan avant de descendre le long de sa mâchoire. Il laissa son emprunte dans le cou de la belle, mordillant la peau, la couvrant de baiser tout en descendant ensuite le long de sa clavicule. Pendant ce temps ses mains faisaient un travail d’orfèvre, caressant, frôlant, épousant les formes de la belle alors qu’il en voulait toujours plus. Toujours plus de ses lèvres, de sa peau, de tout. Il voulait graver son nom sur chaque centimètres carrés de son corps, montrer au monde qu’elle lui appartenait. Mais, à cet instant, il n’était rien de plus qu’esclave de ses pulsions et bien loin d’un jour seulement espérer la posséder.

_________________
I don't even know myself at all
It's spiraling down biting words like a wolf howling.Hate is spitting out each others mouths but we're still sleeping like we're lovers. Two feet standing on a principle. Two hands digging in each others wounds. Cold smoke seeping out of colder throats. Darkness falling, leaves nowhere to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Greengrass
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES
avatar
THE WEIGHT OF OUR MEMORIES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Dim 7 Sep - 15:42


Daegan, qui se vantait d'être quelqu'un de fort et de déterminé, n'était pas vraiment fière d'avoir succombé si facilement à Rohan. Elle ne comprenait même pas ce qui l'attirait chez Garrigan après toutes ces années. Ce n'était un secret pour personne qu'elle détestait plus que quiconque au monde l'irlandais. Si au début, elle avait eu beaucoup de mal à s'en remettre, la haine et l'amertume n'étaient arrivées que bien après. Daegan avait tiré un trait définitif sur Rohan. Ou du moins c'était ce qu'elle croyait jusqu'à présent. Elle était toujours furieuse contre lui mais l'irlandais semblait toujours avoir un certain effet sur la jeune femme. A ce moment, cette emprise prenait le pas sur sa colère et ses regrets. Seul l'instant présent comptait et l'esprit de la jeune femme était bien trop embrumé pour pouvoir réagir face à la situation. Les baisers de Garrigan contre sa peau réveillaient en Daegan des émotions jusqu'à présent oubliées. C'était triste à dire mais cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas ressenti une telle chose. Il était frustrant que ce soit Rohan qui soit le seul capable de faire ça. C'était comme si ils étaient tous deux retournés dans le passé, au tout début de leur relation. Tout se passait alors encore bien entre eux et rien ne venait se mettre en travers de leur histoire. Mais c'était sans compter sur la jalousie et les doutes. Repoussant presque instinctivement cette pensée très loin, la brune se concentra sur ce qui se passait actuellement. Réagissant quasiment automatiquement aux caresses et baisers de Garrigan, elle fut surprise de le sentir la porter à un autre endroit. Haussant les sourcils en apercevant un lit de fortune, Daegan réalisa alors qu'elle ne pourrait plus faire demi-tour. Si cette pensée éveilla à nouveau une crainte en elle, cela ne suffit pas à l'arrêter pour autant. Coopérant avec Garrigan sans poser de question, elle le laissa enlever son haut sans opposer aucune résistance. Sûrement beaucoup aidée par le verre d'hydromel qu'elle avait réussi à boire avant de venir dans l'appartement que Rohan partageait avec Echo, Daegan ne voyait aucune objection à ce qui se passait. Chose qui n'allait sûrement pas durer car il était certain que lorsqu'elle se réveillerait, la brune ne s'éterniserait pas ici. A vrai dire, elle ne savait absolument pas ce que cette nuit signifiait pour elle. Pas grand chose probablement .. Daegan avait pris une véritable résolution en au fil de ces dernières années. Elle s'était convaincue qu'elle n'avait besoin d'aucun homme dans sa vie et qu'au final, les histoires d'amour finissaient toujours mal. La jeune femme était tout sauf prête à partir dans une nouvelle histoire. Elle avait été bien trop blessée pour pouvoir se le permettre. Alors elle partageait plusieurs nuits avec la gent masculine sans pour autant prendre cela au sérieux. Il était certain que Garrigan avait détruit un grand nombre de choses en partant, mais elle était déjà bien anéantie avant de l'avoir rencontré. Depuis son plus jeune âge, la Greengrass n'avait jamais cru au mariage et il était peu certain qu'elle construise une famille un jour. Alors oui, elle se contentait de ce genre de nuits là. Que ce soit avec Rohan était pourtant une erreur puisqu'il allait sûrement avoir de faux espoirs. Toujours est-il qu'il était trop tard pour penser à cela maintenant. Retirant le haut de l'irlandais à son tour, elle passa ses mains dans ses cheveux tandis qu'il s'attardait près de son cou. Elle ne voulait faire plus qu'un avec Rohan. Se perdant dans ses pensées, la brune se laissa submerger par ses émotions et l'odeur si familière de l'irlandais.

_________________
welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Garrigan
LE ROI DES KEKES
avatar
LE ROI DES KEKES



MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours Lun 15 Sep - 20:27





WE DIDN'T LAST A YEAR, WE'RE JUST A BOX OF SOUVENIRS. 'CAUSE, MAYBE I PULLED THE PANIC CORD. MAYBER YOU WERE HAPPY I WAS BORED. MAYBE I WANTED YOU TO CHANGE. MAYBE I'M THE ONE TO BLAME...

▲▼▲
L’irlandais retombait dans ses travers. Et quel travers ! Son addiction la plus marquée et la plus difficile à traiter, la Greengrass. Il avait pensé à elle pendant cinq ans, incapable de tourner la page. Il avait eu beau faire mine de l’oublier, jamais il n’avait réussi à arracher à sa mémoire les effluves de son parfum, le goût de ses lèvres ou la douceur de son sourire lors de leurs plus beaux jours. Il ne pouvait occulter les regrets, leur goût d’embrun qui se calle dans le fond de la gorge. Il se souvenait du bon, comme du mauvais, mais ne gardait à la mémoire que les instants d’exceptions, ceux qu’il regrettait. Rohan n’arrivait cependant pas à s’arrêter sur une seule pensée. Ses sentiments étaient confus, pressé de part et d’autres de ses côtes alors que son cœur lui donnait l’impression qu’il allait exploser. Il n’était plus rien qu’un accro prenant une dose de la drogue la plus pure qu’il puisse. Le shot d’adrénaline enflammant ses veines n’était rien en comparaison au désir qui consumait son être entier. Ses lèvres étaient en manque de l’autre, en manque de la jeune femme qui s’offrait à lui dans ce lit. En manque de cet ersatz d’amour qu’il n’avait pu consommer pendant son exile à l’étranger. Il n’avait jamais su aimer correctement qu’une femme. Daegan. Cette femme étendue sous ses yeux. Celle-ci même qui lui offrait l’espace d’une nuit son corps. Il aurait aimé ne pas s’emporter face à ce qui n’était surement qu’une histoire sans lendemain. Toutefois il ne pouvait réfréner ses ardeurs alors que les mains de la brune lui retiraient son t-shirt avec une agilité sans nulle pareille. Ses lèvres s’attardant sur le coup de la sorcière, Rohan senti les mains de cette dernière s’agripper à ses cheveux alors que des réminiscences de leur passé s’imposaient à sa conscience. Pressant à nouveaux ses lèvres contre celles de Daegan, il espérait vainement repousser cette vague informe de sentiments qui l’assaillait. La lutte était folle, déjà perdue d’avance. Il aurait aimé prendre cet échange comme un coup d’un soir, ce genre de nuits qu’il avait vécu avant sa relation avec la belle. Mais, depuis elle, jamais il n’avait réussi à retrouver de la quiétude dans les bras d’une femme. Il cherchait trop la brune dans les visages lui faisait face que pour arriver à trouver une sorte de paix éphémères dans les bras d’une autre. Chassant les pensées parasites qui polluaient son cerveau, les doigts de Rohan s’affairaient à déboutonner le pantalon de la jeune femme. Tirant sur le tissu de ce dernier, il se redressa pour faire glisser plus aisément le pantalon le long de ses jambes. Rohan laissa tomber le bout de tissu au pied du lit alors qu’il contemplait son ex-petite amie. Son regard était avide, son sourire carnassier. Se penchant à nouveau au dessus de la belle, il l’embrassa fiévreusement alors que ses doigts glissaient le long du bas de son ventre, venant frôler sa petite culotte. Il aurait aimé que cet instant puisse durer, mais ne pouvait résister à ce qu’il ressentait. Le désir qui le consumait était trop impétueux, il n’avait qu’une envie et c’était d’arracher les sous-vêtements de la jeune femme afin d’en finir avec cette passion qui le tuait à feu doux. C’est alors qu’il sentit les mains de la brune tirer sur son jeans pour le déboutonner. Rompant leur baiser, il ne pu s’empêcher de plonger son regard aux allures d’océan dans celui de la belle. Se mordant la lèvre inférieur, il ne pouvait s’empêcher de noter à quel point il pouvait désirer Daegan à cet instant. Comme lorsqu’elle avait passée la porte d’entrée. Comme lorsqu’elle lui avait envoyée une droite alors qu’il s’était misérablement invité à sa porte. Comme il l’avait toujours désiré d’aussi loin qu’il puisse s’en souvenir, même à travers les âges, même alors qu’il refusait de l’accepter. Il avait l’impression de ressentir toutes ces choses qu’il avait successivement ressenties depuis leur rencontre, la première fois, dans cette autre vie. Comme si tous les au revoir à demi-mots, les baisers interdits, la peur de la perdre et la passion dévorante le bouffaient à nouveau de l’intérieur. Comme si l’amour ne mourrait pas avec les personnes qui s’aiment, mais attendaient de nouveaux hôtes que ce sentiment si désirable et désagréable pourrait torturer.

_________________
I don't even know myself at all
It's spiraling down biting words like a wolf howling.Hate is spitting out each others mouths but we're still sleeping like we're lovers. Two feet standing on a principle. Two hands digging in each others wounds. Cold smoke seeping out of colder throats. Darkness falling, leaves nowhere to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: rogan + maybe i just wanna be yours

Revenir en haut Aller en bas

rogan + maybe i just wanna be yours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMORTENTIA ::  :: autres lieux :: habitations :: appartement d'echo laertiadis et rohan garrigan-