AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
BIENVENUE SUR AMORTENTIA nous espérons que vous vous plairez en notre compagnie - n'hésitez pas à mpotter un membre du staff si vous êtes perdu(e) Si vous souhaitez donner un petit coup de pouce au forum, ça serait adorable de laisser un message trop chou dans notre pub bazzart ! Bonne journée les loulous

Partagez|

NECHO ⊰ you were my new dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Echo Laertiadis
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW
avatar
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 16:49

you were my new dream
Say something, I'm giving up on you. I'll be the one, if you want me to. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. And I am feeling so small. It was over my head. I know nothing at all. And I will stumble and fall. I'm still learning to love, just starting to crawl. NECHO, chapitre II



Tout avait été si vite. Au cours de l’épidémie, Noah lui avait confié quelque chose qui lui avait brisé le cœur tout en lui donnant de l'espoir avant que leurs chemins ne se séparent de nouveau. Cependant, si elle pensait que cela était resté au niveau de la confidence ou du délire d'un malade, d'autres avaient entendu ce qu'il lui avait avoué et s'en étaient emparé pour le remanier à leur sauce. La première fois qu'un journaliste était venu vers elle, elle avait cru à une erreur. Non, elle ne devait pas être la dernière petite copine sérieuse de Noah Oswald avec qui il avait failli avoir un enfant. Mais quand celui-ci avait insisté en lui mettant sous le nez des photos personnels d'eux deux datant de Poudlard, elle avait nettement pâli jusqu'à devenir aussi blanche qu'un fantôme. Il l'avait suivie dans la rue jusqu'à chez elle et ce n'est qu'un Rohan uniquement vêtu d'une serviette et une poêle à la main qui avait réussi à le faire fuir en lui criant des menaces à faire rougir la plus vulgaire des prostitués. Ce dernier avait alors bien tenté de comprendre ce qu'il s'était passé mais, encore trop choquée, elle s’était contentée de sourire avec bienveillance et de disparaître dans la salle de bain, où elle resta enfermée un bon moment. Cela ne fit que s'empirer tout le reste de la semaine : les paparazzis étaient absolument partout où elle se rendait et ils ne cessaient de l'inonder de questions plus atroces les unes que les autres et de l'aveugler avec les flashs de leurs appareils photos. Pourquoi avait-elle quitté Noah Oswald ? Etait-il vrai qu'elle l'avait trompé avec son colocataire d'aujourd'hui ? Pourquoi donc avait-elle avorté – ne voulait elle pas d'enfant ? C'était bien trop pour elle et si elle affichait toujours un sourire paisible en présence de ses proches, à l'intérieur, elle hurlait. Voilà pourquoi, après avoir préparé le petit déjeuner ce matin là et salué Rohan et Cercei qui partaient travailler, elle resta dans son pyjama et elle alla se cacher dans le placard dans sa chambre. Blottie contre le mur, les jambes ramenées contre sa poitrine, elle restait dans l'obscurité, si sentant plus à l'aise, plus en sécurité. Des larmes coulaient silencieusement sur ses joues alors qu'elle entendait Milo gratter contre la porte mais elle ne lui ouvrait pas pour autant. Pour le moment, elle avait besoin d'être seule, loin de toute la folie de l'extérieur qui lui donnait la sensation de suffoquer.  Pour la première fois de sa vie, elle avait demandé à avoir deux jours de repos pour rester loin du tumulte et à l'abri de tous ceux et celles qui la harcelaient. Il y avait même désormais des fans de quidditch qui crachaient sur son passage – et surtout, des groupies de Noah qui avaient tenté de s'en prendre physiquement à elle. Malgré elle, toute cette situation ne pouvait que lui rappeler ses premières années à Poudlard, quand tous les autres élèves s'en prenaient à elle sans aucune raison. Mais aujourd'hui, elle n'avait plus le blond pour chasser les nuages et remonter son moral. Aujourd'hui, elle était toute seul à affronter tout cela. Elle aurait probablement pu demander de l'aide à ses amis mais elle ne voulait pas les mêler une nouvelle fois à ses soucis. Elle avait l'impression de n'être qu'un aimant à ennuis et elle détestait cette facette d'elle même. Elle aurait voulu être différente. Elle aurait voulu ne plus être elle. Tendant les bras, elle finit par attraper un pull qu'elle avait gardé malgré toutes les années bien à l'abri des regards. Il s'agissait d'un ancien haut à Noah et l'enfilant en se tortillant sur place, elle finit par serrer le tissu contre elle, à se raccrocher à celui-ci comme elle l'aurait fait avec une bouée de sauvetage. Malgré les trois années qui s'étaient passées, il avait conservé l'odeur du blond et cela l'apaisait énormément. Les yeux clos, les larmes coulant toujours en silence sur ses joues pâles, elle était proscrite dans son petit coin d'ombre et elle pensait sincèrement pouvoir y passer tout le reste de la journée – pour en ressortir un peu avant le retour de ses colocataires à la maison. Mais le destin avait prévu autre chose pour elle. 

_________________
i will always find you
you were my new dream ✻ what can i say? the world has shown such ill-will to me. i'm commanded to live life, but without you. how ignorant they are, who say you are a stranger to me. how many wrongs we have been done, my love. but in my heart, the fire of love continues to burn for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Oswald
IT'S DRIVING ME CRAZY
avatar
IT'S DRIVING ME CRAZY




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 16:53

i chase your love around a figure eight
i need you more than i can take

Noah n'y avait tout d'abord pas cru. On avait du lui amener quantité de journaux en tous genres pour qu'il accepte enfin la réalité. Quelqu'un avait osé parler de la relation qui l'unissait à Echo à des journalistes. Inutile de dire que ces derniers n'avaient pas hésité un seul instant avant de publier des tas d'histoires toutes aussi invraisemblables les unes que les autres. Il y avait certes un fond de vérité mais Noah ne préférait pas en parler. Le jeune homme ne faisait en effet plus confiance à ses proches, de peur qu'ils n'aillent raconter encore des tas de détails sur son histoire d'amour avec la Laertiadis. Il avait même naïvement pensé que tout cela passerait en quelques semaines. Une erreur puisque les journalistes s'étaient faits plus pressants qu'à l'ordinaire. Il sortait donc à peine de chez lui, à part pour se rendre à ses entraînements et matchs. Noah préférait aussi user de la poudre à cheminette afin d'avoir un minimum la paix. C'était plus discret que de sortir au dehors. Des masses de journalistes et de fans en délire restaient plantées devant chez lui donc c'était plutôt compliqué de vivre tranquillement. Si il évitait le sujet tant qu'il le pouvait, il observait néanmoins toutes les unes des magazines pour se rassurer. Or en ce jour, cela n'allait absolument pas. On parlait d'un enfant et d'une rupture causée uniquement par Echo. Tout ce qu'il voulait éviter. Furieux, il avait balancé ce mauvais papier sur les journalistes qui attendaient dehors. Si il était resté sans rien faire jusqu'à présent, il était hors de question qu'il n'aille pas voir la jeune femme. Leur dernière entrevue avait été douloureuse mais là, cela allait trop loin. Quittant son appartement en passant par le réseau de cheminées, il avait choisi d'atterrir près du Ministère de la Magie afin de ne pas être suivi. Transplanant alors dans le quartier où vivait Echo, il fut désarçonné de voir des foules amassées devant le bâtiment où elle vivait. Jusqu'où allait donc la bêtise des sorciers ? Soupirant, il sortit une paire de lunettes et s'avança non sans crainte. Il allait être reconnu mais s'en moquait. A l'instant précis, seule Echo comptait. Jouant des coudes, il ignora les cris des fans et les questions des journalistes. De plus en plus agacé, Noah se retint de calmer la foule et se contenta seulement d'atteindre la porte. Soulagé d'entrer dans le hall d'entrée, il fut choqué de voir à quel point il était délabré. D'un point de vue extérieur, l'immeuble semblait en bien meilleur état. Faisant attention où il mettait les pieds, Noah monta précautionneusement les marches menant à l'appartement de la jeune femme. Il s'était renseigné grâce à ses relations et avait appris sans mal l'adresse. Inquiet de voir l'état des lieux, il le fut davantage en arrivant à la porte. Cognant à plusieurs reprises, il fut désemparé de voir que personne ne lui répondait. Hésitant à partir, il entra tout de même pour s'assurer que l'endroit était désert. Découvrant l'appartement pour la première fois, il fut révolté de voir où Echo vivait. C'était totalement insalubre. Trouvant non sans mal ce qui semblait être la chambre de la jeune femme, un détail attira son attention. La porte de l'armoire n'était pas complètement fermée. Suivant son instinct, son coeur se serra quand il s'agenouilla devant le meuble et qu'il ouvrit les battants. La jeune femme était prostrée dans un coin de l'armoire et serrait un de ses vieux pulls contre elle. Bouleversé, il posa sa main sur l'épaule de la brune. « Echo, je suis désolé. » murmura-t-il tandis qu'il l'observait d'un air inquiet. Des larmes coulaient sur ses joues sans s'arrêter et elle semblait si pâle. Noah voulait faire quelque chose pour elle mais depuis leur rupture, il ne savait pas comment agir envers elle. Avant, il l'aurait sûrement porté dans ses bras jusqu'au lit et l'aurait réconforté en la serrant fort dans ses bras. Or il ne savait pas ce qu'elle en penserait. Elle le rejetterait probablement après tout le mal qu'il lui avait fait. « Je ne sais pas comment ils ont su et pourquoi ils inventent ces histoires immondes. » souffla-t-il avec un air navré sur le visage. Retirant sa main de l'épaule de la jeune femme, il resta là, immobile.

_________________
found myself at your door
just like all those times before ✻ i'm not sure how i got there. all roads, they lead me here. i imagine you are home. in your room, all alone and you open your eyes into mine and everything feels better. right before your eyes i'm breaking. no past. no reasons why. just you and me. this is the last time i'm asking you this. put my name at the top of your list. this is the last time i'm asking you why. you break my heart in the blink of an eye. (necho)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Laertiadis
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW
avatar
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 16:56

you were my new dream
Say something, I'm giving up on you. I'll be the one, if you want me to. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. And I am feeling so small. It was over my head. I know nothing at all. And I will stumble and fall. I'm still learning to love, just starting to crawl. NECHO, chapitre II



Echo détestait attirer l'attention sur elle. Cela la terrorisait et lui donnait envie de disparaître pour toujours dans un trou. Depuis sa sortie de Poudlard, la jolie brune avait réussi à éviter les soucis et à se construire une nouvelle existence où personne ne venait l'embêter et lui réclamer quoi que ce soit. Même lorsqu'elle sortait encore avec Noah, elle arrivait à faire en sorte que personne ne vienne l'embêter et cela lui convenait parfaitement comme ça. Mais désormais, tous les journalistes du monde magique en avait après elle et elle ne voyait aucun échappatoire à sa terrible situation. Elle ne savait même pas quoi dire pour que ceux ci arrêtent de la poursuivre et de lui poser des questions qu'elle jugeait plus horribles les unes que les autres. Echo n'avait pas rompu avec Noah. Echo n'avait pas tué son bébé – ni même tentait d'avorter. Elle n'avait rien fait de tout cela et pourtant, les blâmes et les accusations n'avaient cesse de lui tomber dessus et de la faire se sentir plus bas que terre. Voilà pourquoi, aujourd'hui, elle restait cachée dans ce placard, loin de toute cette folie et de toutes ces remarques qui lui brisaient le cœur jour après jour. Elle était encore plus pâle qu'à l'accoutumée, et ses joues creusées par le manque d'appétit. Elle n'avait pas réussi à manger depuis un petit bout de temps, et ses yeux entourés de cernes violettes trahissaient les nuits blanches qu'elle avait pu enchaîner. Elle voulait juste que tout s'arrête. Elle se sentait, à cet instant précis, aussi mal qu'à l'époque où elle s'était retrouvée à l'asile et cette pensée ne faisait que la mettre plus mal à l'aise vis à vis d'elle-même et de toute son existence. La brunette sursauta quand soudainement la porte du placard finit par s'ouvrir, déjà prête à être agressée par un journaliste qui serait rentré  chez elle par merlin savait quel moyen. Cependant, elle hoqueta entre deux larmes en reconnaissant Noah, complètement perdue. Elle ne s'attendait absolument pas à voir le jeune homme ici – après tout, celui-ci ignorait jusqu'à son déménagement. Visiblement elle avait eu tort de le croire puisque c'était bien lui qui se trouvait en chair et en os à genoux à côté d'elle et elle sursauta encore plus en sentant sa main sur son épaule, la jeune fille se roulant instinctivement en boule contre le fond de l'armoire, serrant avec force son pull contre elle. Elle ne savait plus où se mettre à cet instant précis et elle essuya avec le morceau de tissu les larmes qui coulaient encore sur ses joues pâles, tentant tant bien que mal d'arrêter la crise de pleurs qui était la sienne. « C-Comment.. ? » Elle se tut, n'arrivant pas à formuler la fin de sa phrase alors qu'elle se mordait les lèvres en baissant les yeux sur le côté. Elle avait trop honte que ce dernier puisse la voir comme cela. Tirant nerveusement sur le pull qu'elle tenait, elle reprit la parole en chuchotant, essayant de retrouver un peu de force et de courage. « J-Je  vais b-bien... » Elle tenta d'affirmer, se doutant néanmoins que cela ne serait pas suffisant pour réussir à convaincre le blond. Son état était si pitoyable qu'elle devait ressembler à une veille poupée abandonné et bonne à jeter à la casse. Ses doigts agrippèrent encore plus le vêtement en l'entendant parler. Elle ne pouvait décemment pas lui raconter ce qu'il lui avait confié quand il était malade – la brune se doutant qu'il ne s'agissait que des délires d'un patient ayant perdu la tête. Les yeux toujours baissés vers le sol, elle se roula en boule encore un peu plus contre le mur, comme si elle espérait vainement que celui-ci puisse l'aspirer et la faire disparaître. « C-C'est p-pas grave, c-c'est rien. » Elle souffla tout doucement, comme si elle espérait sincèrement que cela soit suffisant pour faire disparaître toute la peine et la douleur qu'elle ressentait – comme si elle essayait de se convaincre qu'avec le temps, ils finiraient par abandonner et par la laisser tranquille. Mais elle n'était pas dupe : ils ne lécheraient rien tant qu'ils n'auraient pas obtenu ce qu'ils désiraient. Malheureusement elle n'avait rien à leur donner, leurs questions et affirmations n'étant que des calomnies hideuses. Prenant son courage à deux mains, la jeune fille osa remonter ses prunelles en direction du visage du jeune homme. Si elle ne comprenait pas comment il avait réussis à la retrouver elle se demandait également pourquoi il était venu jusqu'à elle. Non seulement cela était plus que risqué pour lui en raison des journaliste et fans en délires qui attendaient dehors mais en plus de cela, il ne lui devait strictement rien. Echo se demandait alors sincèrement pourquoi Noah avait pris la peine de faire tout ce chemin juste pour elle.  

_________________
i will always find you
you were my new dream ✻ what can i say? the world has shown such ill-will to me. i'm commanded to live life, but without you. how ignorant they are, who say you are a stranger to me. how many wrongs we have been done, my love. but in my heart, the fire of love continues to burn for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Oswald
IT'S DRIVING ME CRAZY
avatar
IT'S DRIVING ME CRAZY




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 16:59


Depuis que toute cette affaire avait commencé, Noah n'avait jamais su trouver le courage de s'adresser aux médias et encore moins de prendre des nouvelles de la jeune femme. Ce n'était vraiment que lorsque les journalistes avaient dépassé les bornes qu'il avait décidé de se rendre à son appartement. La question de ce bébé était à la fois une blessure personnelle et commune avec Echo. Il n'avait pas su trouver les mots justes durant leur dernière entrevue et l'avait fortement regretté après qu'elle soit partie. La trouver dans un tel état lui déchirait le coeur, d'autant plus qu'il venait de découvrir où elle vivait. Il était absolument hors de question qu'elle continue à vivre ici alors que tout menaçait de s'effondrer du jour au lendemain. Néanmoins il n'allait pas en parler avec elle tout de suite puisqu'elle n'était pas du tout en état d'écouter de tels propos. Fronçant les sourcils en remarquant qu'elle portait un de ses vieux pulls, le blond sentit son coeur se serrer. Il n'arrivait pas à croire qu'ils en soient arrivés là tous les deux. Ils s'aimaient et Noah était vraiment bouleversé de voir à quel point la situation avait dérapé. « J-Je  vais b-bien... » Noah n'était pas dupe et voyait bien que c'était plutôt le contraire. Echo allait plus que mal et il était en grande partie responsable de son malheur. Inquiet, il fronça les sourcils en la voyant se recroqueviller contre le fond de l'armoire. Il l'avait rarement vu ainsi et il faisait toujours la même chose dans ce cas-là. Hésitant néanmoins de peur de se faire rejeter, il secoua la tête légèrement par dépit. Elle lui mentait pour qu'il se sente mieux sauf que cela ne marchait plus avec lui. Il avait grandi et savait accepter ses responsabilités. Il n'avait fait que fuir depuis qu'il avait quitté leur appartement en ne laissant qu'une simple note sur la table. C'était fini tout cela. « C-C'est p-pas grave, c-c'est rien. » Stupéfait qu'elle dise une telle chose, Noah la regarda avec sévérité. Bien sûr que c'était grave. Si le jeune homme essayait tant bien que mal de relativiser les choses, les journalistes étaient allés beaucoup trop loin cette fois. Il n'était pas question de rumeurs stupides et non fondées mais d'un enfant qui aurait pu être réel. Ne résistant pas en voyant Echo poser ses yeux tristes dans les siens, Noah tendit les bras vers elle afin de la rapprocher de lui. Surpris de réussir à l'atteindre sans qu'elle ne résiste, il l'amena doucement vers lui. Posant ses mains sur son visage, il plongea vers elle afin de l'étreindre. Cela lui avait tant manqué qu'il se fichait si cela pouvait paraître égoïste. Serrant Echo dans ses bras comme si c'était la dernière fois qu'il la voyait, il plongea son nez dans son cou. « Tu ne peux pas dire ça. Tu sais autant que moi que ce n'est pas rien. » souffla-t-il tout en fermant les yeux. En étant ainsi dans ses bras, il ressentit toute la violence du manque qu'il avait pu ressentir sans elle, à croire qu'il ne pouvait vivre sans Echo. Ce qui était sûrement le cas. Reculant son visage, il la dévisagea avec un air tendre sur le visage. Écartant quelques mèches brunes de son front, Noah posa ses mains sur ses joues et la contempla avec amour. Essuyant ses larmes avec ses pouces, le blond résista de toutes ses forces à l'idée de l'embrasser. Cela aurait été malvenu de sa part et il le savait. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était rester à ses côtés jusqu'à ce qu'elle aille mieux. « Je vais rester avec toi si ça ne te dérange pas. » murmura-t-il tout en craignant qu'elle ne lui demande vraiment de s'en aller. Si il était là pour la jeune femme, il était là pour combler son manque aussi. Depuis leur dernière entrevue, il n'avait fait que penser à Echo et pas une seule minute ne se passait sans qu'il ne veuille la rejoindre. L'article sur le bébé avait été en quelque sorte le déclencheur et la raison de sa venue. Noah savait qu'il ne méritait pas d'être ainsi à ses côtés mais il ne pouvait rien y faire. C'était ancré en lui. Son propre instinct lui dictait de rester à ses côtés jusqu'à ce qu'elle le chasse. Il commençait même à penser qu'il avait fait une grosse erreur en partant. Il avait certes des peurs et des doutes mais il aurait pu en parler avec Echo. Pensif, il supplia du regard la jeune femme. Si vraiment elle voulait qu'il parte, il ne savait pas si il obéirait.

_________________
found myself at your door
just like all those times before ✻ i'm not sure how i got there. all roads, they lead me here. i imagine you are home. in your room, all alone and you open your eyes into mine and everything feels better. right before your eyes i'm breaking. no past. no reasons why. just you and me. this is the last time i'm asking you this. put my name at the top of your list. this is the last time i'm asking you why. you break my heart in the blink of an eye. (necho)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Laertiadis
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW
avatar
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 17:01

you were my new dream
Say something, I'm giving up on you. I'll be the one, if you want me to. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. And I am feeling so small. It was over my head. I know nothing at all. And I will stumble and fall. I'm still learning to love, just starting to crawl. NECHO, chapitre II



Echo était une jeune femme forte – bien plus que ce que la plupart des gens pouvaient imaginer. Elle avait enduré énormément de choses dans sa vie et elle n'avait jamais baissé les bras. Cependant, cette histoire de bébé la blessait encore plus que tout le reste sans qu'elle ne sache réellement pourquoi. Pour certains, sa réaction pouvait paraître démesurée mais sa peine, sa douleur était bien plus intense, bien plus profondément inscrite en elle que quiconque pouvait l'imaginer. Elle venait de sa vie passée, de Briséis qui avait été contrainte d'abandonner son enfant pour lui donner une chance de vivre et de ne pas tomber dans les griffes de l'horrible Freya Romanov. Elle avait eu si mal, la douleur avait été si grande qu'aujourd'hui, elle résonnait en Echo qui en plus de sa propre douleur ressentait celle de sa vie passée. Cloîtrée dans les ténèbres de son placard, elle se sentait plus dans son élément, et plus en sécurité. Du moins, jusqu'à ce que Noah arrive, la surprenant plus qu'il ne l'avait jamais fait. Autrefois, c'était auprès de lui qu'elle se blottissait quand les choses n'allaient pas forcément bien. Silencieuse, elle s'allongeait contre lui, sur le lit ou le canapé, et elle fermait les yeux avec un petit sourire alors qu'il enroulait son bras musclé autour de son corps fragile. Aujourd'hui, le seul contre qui elle pouvait se blottir, c'était le loup de son colocataire qui semblait s'être étonnement épris d'elle – comme la plupart des animaux qu'elle rencontrait. Elle renifla tout doucement alors qu'elle regardait son vis à vis avec ses grands yeux bleus humides. Elle ne savait pas pourquoi il était venu ici et elle ne pouvait que sentir coupable de l'inquiéter encore. Elle avait la sensation d'être un poids pour lui et cela la faisait se sentir encore plus mal qu'auparavant. Quand il tendit les bras dans sa direction, elle ne se débattit pas mais elle écarquilla les yeux de surprise, une larme roulant sur la joue alors qu'il l'attirait tout doucement contre lui. Le laissa passer ses bras autour d'elle, elle resta figée un moment sous le choc alors que finalement, timidement, elle vint poser à son tour une main douce sur son dos pour lui rendre son étreinte, incertaine du fait que c'était ce qu'il voulait ou non. Lorsqu'il prit son visage entre ses mains, elle ne put s'empêcher de rougir sous son regard alors qu'elle baissait tout doucement les yeux. Restant silencieuse un long moment sans oser le regarder, des larmes commencèrent à tomber de nouveau tout doucement sur le sol alors qu'elle finissait par chuchoter « J-Je n-n'ai pas t-tué notre b-bébé... » Elle avait le cœur serré et les mots franchirent difficilement la barrière de ses lèvres alors qu'elle avait reposé ses mains sur le sol et qu'elle serrait tout doucement ses petits poings. Jamais elle n'aurait pu faire quelque chose d'aussi horrible. Elle voulait cet enfant, elle l'aurait gardé, elle l'aurait élevé toute seule. Jamais elle n'aurait pu lui faire le moindre mal. Relevant un peu le visage alors qu'il venait effacer l'eau sur ses joues, elle ouvrit plusieurs fois la bouche en balbutiant, persuadée encore qu'il faisait ça pour elle, par culpabilité. « N-Non t-tu as pas à te f-forcer ça va aller et je... » Elle ferma de nouveau les lèvres en croisant son regard alors que ses joues se coloraient tout doucement et qu'elle finissait pas hocher la tête en signe d’acceptante. Pour une raison obscure, il semblait vraiment couloir rester ici et elle n'avait pas le cœur de le lui refuser. Se perdant quelques secondes dans son regard, elle finit par rougir encore plus qu'auparavant alors qu'elle secouait la tête pour se remettre les idées en place. « J-Je vais p-préparer du thé... » Elle murmura tout doucement en tentant de se relever, se cognant au final la tête contre une des étagères du placard avant de s'écraser pitoyablement aux côtés du joueur de quidditch. Les mains sur le crâne , elle se massa tout doucement la tête alors que finalement, elle tenta un regard timide et un sourire penaud en direction du joueur de quidditch pour tenter de détendre l'atmosphère. Déjà maladroite en temps normal, la fatigue, la tristesse et la faim la rendaient encore plus maladroite.  

_________________
i will always find you
you were my new dream ✻ what can i say? the world has shown such ill-will to me. i'm commanded to live life, but without you. how ignorant they are, who say you are a stranger to me. how many wrongs we have been done, my love. but in my heart, the fire of love continues to burn for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Oswald
IT'S DRIVING ME CRAZY
avatar
IT'S DRIVING ME CRAZY




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 17:02


Un jour ou l'autre, tout le monde finit par se demander ce qu'il veut faire de sa vie. Cela peut se traduire de diverses manières mais personne ne peut prétendre ne pas s'être demander si il voulait des enfants un jour. Ce serait mentir. On finit tous par se poser cette question et Noah en avait réalisé l'importance le jour où Echo lui avait annoncé sa possible grossesse. Il avait toujours évoqué la possibilité de devenir père un jour sans pour autant deviner les effets que cela aurait sur lui. Inutile de dire qu'il n'avait pas prévu de réagir de cette façon et de prendre peur. L'emprise de son père sur sa vie continuait encore à exister malgré ses efforts et le temps passé depuis la dernière fois qu'il l'avait vu. Noah s'en voulait de la façon dont les choses s'étaient passées mais il n'aurait pas pu se confronter à Echo et lui dire qu'il n'était pas prêt à devenir père. Il n'aurait pas pu supporter de voir la déception et la tristesse dans le regard de la jeune femme. Alors il avait agi de façon bête et typique : il avait fuit. Aujourd'hui encore, en voyant l'état de la jeune femme, il continuait à se demander si il avait pris les bonnes décisions. Troublé par les rumeurs actuelles sur le fameux bébé et l'état de la brune, Noah se figea en l'entendant les gémissements d'Echo. « J-Je n-n'ai pas t-tué notre b-bébé... » Il la croyait. Malgré tout ce que les journalistes pouvaient raconter sur Echo, il la croyait de ton son coeur. Le blond connaissait parfaitement la brune et savait qu'il lui aurait été impossible d'en venir à cette extrémité. Le fait qu'elle décide de lui dire de vive voix le contrariait un petit peu. Elle n'avait pas besoin de le faire puisqu'il n'avait jamais pensé une seule seconde qu'elle avait pu agir ainsi. La jeune femme avait toujours parlé de son désir de construire un foyer aimant et soudé. Nul doute que si elle s'était vraiment retrouvée enceinte, elle aurait préféré l'assumer toute seule plutôt que de tuer son propre enfant. « Je te crois Echo. Tu n'as pas besoin de me le dire. » murmura-t-il tout en la regardant avec inquiétude. Au fond, il se sentait aussi coupable. Si vraiment la brune était tombée enceinte, il ne savait absolument pas comment la situation aurait évolué. Déjà persuadé que Echo devait le détester pour être parti, cela aurait sûrement été bien pire si elle avait eut cet enfant. A croire que malgré ses choix, tout ce qu'il aura fait aura été de blesser Echo. Or il avait naïvement voulu l'éviter à tous prix. Plongeant ses yeux dans ceux de la jeune femme quand elle releva la tête, le blond fut déconcerté d'y lire la même expression qu'elle avait à Poudlard. Celle qu'elle adoptait quand elle était persuadée qu'il restait là pour une raison quelconque et non pour elle. Il avait appris à la rassurer sur ce point là mais apparemment, cette habitude était revenue. Inquiet qu'elle puisse le rejeter, il sentit son coeur se serrer en la voyant chercher ses mots. « N-Non t-tu as pas à te f-forcer ça va aller et je... » Blessé d'entendre cela de la bouche de la jeune femme, Noah en demeura vexé et stupéfait. De toute façon, c'était uniquement sa faute si elle venait à penser cela. En la quittant, il devait avoir confirmé ses pires doutes. Noah avait mis beaucoup de temps à la convaincre qu'il ne se forçait pas et qu'elle comptait pour lui. Assommé, il réagit à peine en l'entendant murmurer quelque chose à propos du thé. Voyant à peine la jeune femme se relever, il revint à lui en l'entendant se cogner. Agissant avec du retard, il ne put la retenir de tomber au sol près de lui. A genoux près d'elle, il l'aida à se relever. Refusant qu'elle s'aventure davantage dans l'appartement où elle vivait, Noah entoura les épaules d'Echo avec ses bras. Plongeant son regard bleu azur dans celui de la brune, le sorcier essaya d'adopter un timbre de voix calme mais sévère. « Je ne me force à rien du tout Echo et il est hors de question que tu bouges tant que tu es si fatiguée. Depuis quand n'as tu pas mangé ? » demanda-t-il en se faisant toutefois un peu pressant. Toujours aussi alarmé par l'allure amaigrie de la jeune femme, il comptait bien changer cela, quitte à la nourrir de force et à veiller à ce qu'elle dorme suffisamment. En fait, il allait sûrement l'embarquer chez elle si elle continuait sur cette voie là.

_________________
found myself at your door
just like all those times before ✻ i'm not sure how i got there. all roads, they lead me here. i imagine you are home. in your room, all alone and you open your eyes into mine and everything feels better. right before your eyes i'm breaking. no past. no reasons why. just you and me. this is the last time i'm asking you this. put my name at the top of your list. this is the last time i'm asking you why. you break my heart in the blink of an eye. (necho)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Laertiadis
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW
avatar
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 17:03

you were my new dream
Say something, I'm giving up on you. I'll be the one, if you want me to. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. And I am feeling so small. It was over my head. I know nothing at all. And I will stumble and fall. I'm still learning to love, just starting to crawl. NECHO, chapitre II



Echo était un véritable amour pour qui blesser les autres était quasiment une mission impossible. Elle n'aurait jamais pu faire le moindre mal à un enfant et encore moins le sien. Cet enfant avec Noah, elle l'avait ardemment désiré, elle l'avait aimé de tout son cœur et elle s'était littéralement effondrée en apprenant que non seulement elle n'était pas enceinte mais qu'en plus de cela, son petit ami, son seul amour la quittait pour toujours. La vérité était qu'elle ne s'en était jamais remise. Elle avait beau sourire et agir comme si allait bien elle était en vérité complètement brisée. Son cœur était en miettes et jamais il ne cicatriserait. Cependant, elle ne pouvait pas en parler à qui que ce soit : elle aurait la sensation de se plaindre pour rien et elle ne pouvait pas le supporter. Même à cet instant précis, alors que les journalistes s'en prenaient à elle sans aucune raison, elle avait la sensation que c'était de sa faute et qu'elle apportait encore plus de soucis à ses propres et à son ancien petit ami. Comme d'habitude, celui-ci se montrait doux avec elle – quoiqu'un peu sévère – et elle n'avait aucun mal à comprendre comment elle avait pu tomber follement amoureuse de lui. Noah était un soleil, et pendant longtemps il avait été le sien mais aujourd'hui elle n'avait plus le droit de l'appeler comme cela. Les yeux dans les yeux, elle avait vraiment besoin qu'il ne doute pas de sa bonne foi et de ses actes passés. Si elle avait été enceinte, même si Noah n'avait pas pas été ici  pour l'éduquer, elle aurait fait de son mieux pour élever l'enfant et le combler de tout l'amour et de toute l'affection dont elle même avait été privée tout au long de sa propre enfance. « Je le v-voulais vraiment. C-ce bébé. N-nous. »  Elle continua de balbutier avec une petite voix triste et perdue. Elle n'avait pas souvent désiré quoi que ce pour elle même et pourtant, ce eux, cette famille avait été son souhait le plus cher au monde. Malheureusement, cela ne s'était pas déroulé comme elle l'aurait souhaité et elle avait compris qu'elle n'avait pas le droit de prétendre au bonheur – pas un monstre comme elle. Acceptant finalement qu'il reste quand elle vit que cela semblait lui tenir à cœur pour une obscure raison, elle ne put s'empêcher une nouvelle fois d'apparaître maladroite et ridicule devant lui alors qu'elle se cognait la tête et s'effondrait sur le sol de la chambre dans une chute digne des dessins animés les plus loufoques. Elle ne pouvait pas s'en empêcher – dès qu'elle bougeait, il fallait qu'elle provoque une catastrophe incroyable. C'était définitivement embarrassant pour elle mais aussi pour les autres qui ne savaient plus se mettre quand cela arrivait en leur présence. Rougissant de plus belle quand il l'aida à se relever avant de l'étreindre, elle posa  timidement ses toutes petites mains dans son dos pour lui rendre son embrassade, alors qu'elle remontait le visage pour le regarder dans les yeux. Elle ressemblait à cet instant à une petite tomate et déjà que sa peau était plus chaude que celle des autres, nul doute qu'elle devait dégager à cet instant précis une douce chaleur que le blond devait ressentir. Ouvrant la bouche pour répondre à sa question, elle se rendit compte qu'elle ne connaissait absolument pas la réponse à ses interrogations. Elle était incapable de dire à quand remontai la dernière fois qu'elle avait mangé. Plissant les yeux tout doucement, elle tenta bien de provoquer un quelconque souvenir sur le sujet mais rien ne lui venait. Elle n'avait tout bonnement pas pris le temps de manger – ni eu d'appétit – ces derniers jours. Et cela ne l'avait même pas dérangée. « J-Je... Je ne m'en souviens p-pas. » Elle confessa tout doucement en le regardant timidement, avant de se mettre à fixer ses pieds quelques instants. Elle avait l'impression d'être une petite fille que son père était entrain de gronder alors qu'elle avait fait une bêtise. Pendant un instant, elle fut tentée de retourner se cacher dans son placard mais elle se doutait fortement que le garçon ne la laisserait pas faire. Pas maintenant qu'il avait réussi à l'en sortir. « M-Mais ç-ça va e-et p-puis j-j'ai pas f-faim. » Elle chuchota tout doucement avec un sourire timide, relevant finalement le visage pour plonger ses yeux dans les siens. Il ne l'avait toujours pas lâchée et cela la faisait se sentir toute chose. Elle avait l'impression qu'ils avaient remonté le temps, qu'ils étaient encore ensemble et qu'il n'allait pas tarder à se pencher vers elle pour déposer tendrement ses lèvres sur les siennes avant de la porter sur le lit ou le canapé pour l'étreindre et ne plus la lâcher. Mais non, ce n'était qu'une rêverie d'un temps passé et définitivement révolu. Et il ne lui en restait plus aujourd'hui qu'un cœur brisé et des souvenirs aussi beaux que douloureux.  

_________________
i will always find you
you were my new dream ✻ what can i say? the world has shown such ill-will to me. i'm commanded to live life, but without you. how ignorant they are, who say you are a stranger to me. how many wrongs we have been done, my love. but in my heart, the fire of love continues to burn for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Oswald
IT'S DRIVING ME CRAZY
avatar
IT'S DRIVING ME CRAZY




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 17:04


Est-ce que Noah aimait toujours Echo ? La question ne se posait même pas. Il l'aimerait jusqu'à la fin de ses jours. Il l'avait compris dès qu'il avait commencé à fréquenter la jeune femme. Si il l'avait maltraité au début de leur relation, il avait arrêté de lutter et avait donné son coeur à Echo sans conditions. Il pensait sincèrement passer sa vie avec elle jusqu'à ce que tous les souvenirs de sa vie passée ne resurgissent sans prévenir. Ajoutés à une potentielle paternité, cela avait complètement fait dérailler Noah, au point qu'il ne décide de s'éloigner de la jeune femme pour son bien. Enfin c'était ce qu'il se disait jusqu'à présent mais ses deux récentes rencontres avec Echo - dont celle là - lui prouvaient bel et bien le contraire. En agissant comme il l'avait fait, il n'avait pas rendu service à la brune, il l'avait enfoncé un peu plus dans le chagrin et la misère. Noah s'en voulait énormément à cet instant et se doutait bien qu'il devait au moins la vérité à Echo. Après tout ce qu'ils avaient vécu, il se devait de le faire. « Je le v-voulais vraiment. C-ce bébé. N-nous. » Fronçant davantage les sourcils sous le coup de l'émotion, le blond ne pu s'empêcher de sentir ses yeux s'humidifier. Il savait à quel point Echo voulait un jour fonder une famille et avoir son propre foyer. Un foyer rempli d'amour et de tendresse qu'elle n'avait pas connu. La question ne s'était posée que lorsque la jeune femme avait cru tomber enceinte et la réaction de Noah n'avait pas été celle qu'ils attendaient tous les deux. Serrant un peu plus son étreinte autour de sa belle, Noah laissa son coeur parler. « Je sais Echo et je pense que je te dois la vérité. » commença-t-il tout en parlant doucement. Noah ne voulait pas effrayer Echo et encore moins la brusquer. Étrangement calme malgré la situation, le blond souhaitait se confesser à la jeune femme et se libérer de tout ce poids qui l'accablait depuis qu'il avait passé la porte en laissant un bout de parchemin. Cherchant ses mots, le jeune homme préféra se laisser guider par ses émotions. Plongeant son regard dans celui d'Echo, c'est naturellement qu'il lui avoua ce qui s'était passé. « Tu n'as rien fait de mal Echo. C'est juste que .. j'avais peur de devenir comme mon père. Un monstre. » commença-t-il avant de se rendre compte qu'il était en réalité toujours apeuré à l'idée de ressembler à son géniteur un tant soit peu. « J'ai toujours peur. Et j'ai commencé à me souvenir davantage de ma vie passée, ce qui semble impliquer la tienne aussi. Et honnêtement, ce n'est pas joli à voir. » poursuivit-il avec une grimace écœurée. Les images de qui qui semblait être un viol et des tortures revinrent un moment dans son esprit. Dégoûté, il baissa les yeux au sol, incapable de pouvoir soutenir le regard de la brune une seconde de plus. Noah n'avait aucune idée de la façon dont elle réagirait. Mal surement mais au moins, il avait su lui dire la vérité. Ce qu'il avait refusé de faire quelques jours auparavant. Rompant son étreinte, il se recula d'un pas, mal à l'aise. Bienheureux qu'elle réponde à ses questions, le blond en oublia toute sa peur et regarda la jeune femme avec stupéfaction. « J-Je... Je ne m'en souviens p-pas. M-Mais ç-ça va e-et p-puis j-j'ai pas f-faim. » Avec tout ce qu'il venait de dire à Echo et tout ce qui s'était passé entre eux, Noah fut tout à fait inapte à rester détaché par ce qu'elle venait de lui dire. Plongeant ses mains dans les poches de sa veste, il fut soulagé en sentant des paquets de sucreries et de chocogrenouilles. Les sortant rapidement du vêtement, il les tendit à la jeune femme. Noah n'allait toléré aucun refus de sa part tant qu'elle n'en avalerait pas. « Ce n'est pas un repas à proprement parlé mais il faut que tu manges. Allez. » murmura-t-il en se promettant de revenir avec des tonnes de nourriture le soir même afin de remplir le garde manger. Ayant l'impression d'agir de façon maladroite, il fut effrayé à l'idée qu'elle refuse et qu'elle lui dise de sortir de chez elle. C'était son droit après tout ce qu'il s'était permis de dire et faire.

_________________
found myself at your door
just like all those times before ✻ i'm not sure how i got there. all roads, they lead me here. i imagine you are home. in your room, all alone and you open your eyes into mine and everything feels better. right before your eyes i'm breaking. no past. no reasons why. just you and me. this is the last time i'm asking you this. put my name at the top of your list. this is the last time i'm asking you why. you break my heart in the blink of an eye. (necho)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Laertiadis
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW
avatar
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 27 Aoû - 17:05

you were my new dream
Say something, I'm giving up on you. I'll be the one, if you want me to. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. And I am feeling so small. It was over my head. I know nothing at all. And I will stumble and fall. I'm still learning to love, just starting to crawl. NECHO, chapitre II



Echo n'avait jamais aimé personne d'autre que Noah. Il avait été son seul pour tout et surtout le seul à posséder entièrement son cœur. Même aujourd'hui alors qu'il l'avait lâchement abandonnée des années plus tôt elle continuait de l'aimer plus que sa propre vie. Il n'y avait rien sur terre qu'elle n'aurait pu faire pour lui – rien. Noah ne devait probablement pas avoir conscience de l'importance qu'il avait aux yeux de la sorcière. Echo n'était pas très douée pour partager ses sentiments et faire en sorte que les autres puissent les ressentir aussi fortement qu'elle même. Pourtant, elle avait essayé. Elle avait vraiment essayé de faire comprendre au blond à quel point elle pouvait tenir à lui mais elle doutait fortement que les mots aient été un jour assez forts pour ces émotions qui chamboulaient en permanence son cœur fragile. Elle écarquilla lentement ses yeux en voyant ceux de Noah s'humidifier et inconsciemment, elle se colla un peu plus contre lui alors que ses pouces venaient caresser le dessous de ses yeux, comme si elle voulait l'empêcher de pleurer à son tour. Elle ne supportait pas de le voir triste, pas lui. L'Oswald était fait pour la lumière, les rires et le bonheur – sa tristesse lui était en tout point insupportable. Silencieusement, elle l'écouta – attentive comme toujours alors que finalement, elle posait un regard tendre mais triste sur lui. Elle connaissait le passif du jeune homme, l'enfer que son géniteur lui avait fait vivre. Gentiment, ses mains glissèrent sur ses joues alors que ses pouces, eux, venaient caresser les pommettes du joueur de Quidditch. « T-Tu n'es p-pas ton p-père N-Noah et t-tu n'as r-rien d'un monstre. A-Aucun d-de nous n'a à p-porter l-les fautes d-de s-ses parents. » Et dans le domaine, elle s'y connaissait vraiment pas mal. Sa propre famille était en tout point monstrueuse et elle avait énormément souffert à cause de ceux-ci. Sa voix n'avait été que gentillesse et murmure, toujours avec ce ton apaisant et presque paternel. Elle n'essayait pas de le brusquer et de le forcer à lui parler – elle amenait comme toujours les choses en douceur. Cependant, elle ne comprit pas réellement de quoi il voulait parler. Pour Echo, le problème des vies antérieures n'était pas le moins du monde à l'ordre du jour. Briséis avait presque d'elle-même apposé un verrou sur tous ses souvenirs, pour éviter que la petite grecque ne souffre autant qu'elle. De ce fait, elle ne comprenait pas réellement les propos du jeune sorcier, pensant qu'il faisait référence à leur passé commun à Poudlard. Tout doucement, avec une très grande timidité, elle vint caresser sa joue du bout de son nez – une petite manie qu'elle avait quand ils étaient en couple, à chaque fois qu'elle n'osait pas lui témoigner son affection ou qu'elle désirait qu'ils passent un moment rien qu'à deux, à se câliner et s'aimer. « O-On n'en a d-déjà parlé, N-Noah. J-Je t'en veux pas p-pour Poudlard, t-tout ça... Je c-comprends m-même très bien. F-Faut que ç-ça arrête de t-te ronger. » Elle chuchota alors qu'elle tentait un sourire incertain, pour lui remonter un peu le moral, le forçant à la regarder de nouveau dans les yeux. Elle fut un peu surprise – et triste, bien malgré elle -  lorsqu'il rompit leur étreinte mais elle ne protesta pas, bougeant juste d'un pied sur l'autre, un peu mal à l'aise. Elle ne savait plus ou se mettre désormais, bien trop honteuse devant Noah. Honteuse d'elle-même, de ses réactions, de sa miséreuse maisons. Que devait-il penser d'elle ? Rien de bien glorieux. Surprise, elle sursauta quand celui-ci lui tendit une poignée de friandises devant elle et c'est incertaine qu'elle prit entre ses doigts un chocogrenouille. L'ouvrant avec maladresse et difficulté, elle croqua timidement dessus, se salissant légèrement la joue et le coin des lèvres avec le chocolat dont elle ingurgita la plus grande partie. Regardant timidement ses pieds qui ne restaient pas en place, elle finit par chuchoter qu'elle allait préparer un peu de thé, les joues complètement rouges. Contournant maladroitement l'ancien Gryffondor, c'est d'un pas rapide mais peu sûr qu'elle se dirigea vers la cuisine, se concentrant sur sa tâche pour tenter de se reprendre un peu. Elle sentait son visage la brûler et son cœur battre à mille à l'heure dans sa poitrine – des réactions que seulement son ancien petit ami pouvait prétendre lui procurer. De dos à sa chambre, elle s'affairait à sa tâche avec nervosité et précipitation, encore trop troublée par ses retrouvailles avec le jeune homme. Elle ne pensait vraiment pas que Noah pourrait venir ici, et encore moins aujourd'hui. Elle n'était vraiment pas prête à ça.

_________________
i will always find you
you were my new dream ✻ what can i say? the world has shown such ill-will to me. i'm commanded to live life, but without you. how ignorant they are, who say you are a stranger to me. how many wrongs we have been done, my love. but in my heart, the fire of love continues to burn for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Oswald
IT'S DRIVING ME CRAZY
avatar
IT'S DRIVING ME CRAZY




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Jeu 28 Aoû - 20:37


Son père avait toujours été une source d'angoisse et de peur pour Noah, et ce, depuis sa naissance. Il avait été insulté, rué de coups et malmené durant des années par cette figure paternelle bien trop ivre et colérique pour se rendre compte du mal qu'elle pouvait faire. Le petit garçon qu'il était ne faisait rien non plus pour l'arrêter. Il se contentait de subir et de serrer les dents. Jamais il ne lui était venu l'esprit de tenter quelque chose. Peut-être parce qu'au fond, il avait peur d'échouer ou de commettre l'irréparable. Dans les deux cas, cela aurait eu des conséquences directes et néfastes sur son entourage. Ses proches qu'il tentait de défendre du mieux qu'il pouvait en acceptant d'être le souffre douleur de Monsieur Oswald. Il n'aurait jamais pensé que cette enfance malheureuse continuerait à l'affecter bien des années plus tard. Noah avait été peut-être trop naïf et optimiste. A vrai dire, Echo lui donnait tant d'amour qu'il parvenait à oublier de temps en temps son passé. La présumée grossesse de la jeune femme avait été une élément déclencheur qui avait réveillé un certain nombre d'angoisses chez le blond. Tout était revenu en même temps, ne laissant ni répit et ni temps à Noah pour s'y préparer un minimum. Déjà qu'il faisait depuis quelques temps des rêves inquiétants sur sa vie passée, cela avait été le coup de grâce et il avait alors décidé de partir. Frissonnant au contact des mains d'Echo sur ses joues, le jeune homme revint à la réalité. « T-Tu n'es p-pas ton p-père N-Noah et t-tu n'as r-rien d'un monstre. A-Aucun d-de nous n'a à p-porter l-les fautes d-de s-ses parents. » Souriant faiblement, Noah se demanda sincèrement si elle pensait vraiment ce qu'elle venait de dire. Echo lui avait parlé de sa famille et de son enfance et c'est pourquoi Noah se posait la question. Il était au moins certain qu'ils avaient tous deux eu une enfance terrible. Davantage mélancolique à cette pensée, le blond se sentit tout d'un coup las. Cette situation était difficile et lourde à porter. Il l'avait choisi mais à cet instant, il avait juste envie de rester dans les bras d'Echo durant le restant de sa vie. Fermant les yeux en sentant le bout du nez de la jeune femme venir frôler sa joue, Noah les rouvrit en entendant la brune prendre à nouveau la parole. « O-On n'en a d-déjà parlé, N-Noah. J-Je t'en veux pas p-pour Poudlard, t-tout ça... Je c-comprends m-même très bien. F-Faut que ç-ça arrête de t-te ronger. » Fronçant les sourcils, Noah se demanda sérieusement si il ne valait mieux pas arrêter de parler de ça avec Echo. Cependant il venait tout juste de lui dire qu'il lui devait la vérité. Il ne pouvait donc décemment pas faire machine arrière et cacher cette information à la brune. C'était en partie cela qui l'avait décidé à quitter leur appartement ainsi que la jeune femme. Jouant nerveusement avec un pan de son pull, le blond regarda Echo avait un air très sérieux. « Je suis sérieux Echo. Tu sais, ce sort à propos des vies antérieures. Je crois que je sais qui j'étais .. et je te vois la plupart du temps dans mes .. rêves. » murmura-t-il tout en ignorant quels mots il devait choisir pour parler de ce qui lui arrivait depuis quelques mois. Il voulait être sincère envers Echo et c'était tout ce qui comptait. Souriant en voyant cette dernière attraper un chocogrenouille et se salir la joue en croquant dedans, il passa sa main sur la marque de chocolat avant de l'enlever à l'aide de sa bouche. Quelque peu gêné de voir qu'ils avaient tous deux conservés leurs vieilles habitudes de couple, il baissa immédiatement sa main. Un peu soulagé de la voir partir en mentionnant un thé à faire, le blond se laissa tomber sur le lit de fortune de la brune. Restant assis par respect, Noah plongea sa tête dans ses mains. Il ne savait absolument pas où ils allaient comme ça. Pouvait-il vraiment revenir ainsi après tant de souffrance et de douleur ? Pouvait-il se permettre de revenir dans la vie d'Echo après lui avoir fait tant de mal ? L'aimera-t-elle encore ? Lui fera-t-elle encore confiance ? Poussant un long soupire, Noah resta ainsi tout en attendant que la brune ne revienne de la cuisine.

_________________
found myself at your door
just like all those times before ✻ i'm not sure how i got there. all roads, they lead me here. i imagine you are home. in your room, all alone and you open your eyes into mine and everything feels better. right before your eyes i'm breaking. no past. no reasons why. just you and me. this is the last time i'm asking you this. put my name at the top of your list. this is the last time i'm asking you why. you break my heart in the blink of an eye. (necho)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Laertiadis
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW
avatar
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Dim 31 Aoû - 7:28

you were my new dream
Say something, I'm giving up on you. I'll be the one, if you want me to. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. And I am feeling so small. It was over my head. I know nothing at all. And I will stumble and fall. I'm still learning to love, just starting to crawl. NECHO, chapitre II



Echo pensait sincèrement ce qu'elle avait pu dire à Noah. Pour la fausse brune, personne ne devait à payer les prix des erreurs des autres et si le paternel de l'ancien gryffondor avait pu être un véritable monstre, cela ne voulait pas dire pour autant que le blond en serait également un. Pour être honnête, elle était même persuadée du contraire. La poufsouffle était persuadée que Noah avait suffisamment de tendresse et d'amour dans son cœur pour être un excellent père. Il n'y avait aucune raison valable pour elle que cela ne soit pas le cas. Cependant, mieux que quiconque, la sorcière pouvait comprendre l'impact de l'enfance du Oswald sur sa psyché. Comme elle, il avait ses cicatrices et ses peurs et elle ne pouvait pas le blâmer pour ça. Les gens qui n'avaient pas vécu les mêmes horreurs qu'eux avaient souvent énormément de mal à les comprendre. Il était difficile d'envisager que des parents puissent maltraiter leurs propres enfants. Ils étaient normalement présents pour prendre soin de ceux-ci et veiller à ce qu'ils soient un jour heureux. Malheureux pour les deux magiciens, les choses avaient été plus compliquées et difficiles que cette simple vérité. Elle espérait que même s'ils n'étaient plus ensemble il lui faisait suffisamment confiance pour savoir qu'elle ne disait pas cela juste pour lui remonter le moral mais parce qu'elle le pensait réellement. Elle n'était de toutes les manières très douée pour mentir et généralement, elle évitait de le faire. Echo était une jeune fille très simple et c'était d'ailleurs pour cela qu'elle crut tout d'abord que le blond faisait référence à leur passé à Poudlard. A cette époque le joueur de Quidditch n'avait pas été tendre avec elle mais elle ne lui en avait jamais voulu pour autant. Déjà à ce moment, elle pouvait ressentir cette connexion unique et particulière entre eux. Il était spécial à ses yeux, unique, et le peu de temps où ils pouvaient être ensemble sans que personne ne vienne les déranger, Echo était l'étudiante la plus heureuse de tout le château. Elle ignorait juste que c'était parce qu'elle développait lentement mais sûrement de forts et profonds sentiments amoureux à son égard – à l'égard du vrai Noah et pas d'Alcide, le garçon populaire et un peu trop méchant. Elle fut surprise de voir qu'il parlait d'autres choses, quelque chose de presque tabou dans le monde magique. On disait de ces choses qu'elles n'étaient que des légendes, des histoires racontées aux enfants pour leur faire peur. Cependant, elle connaissait suffisamment le capitaine pour savoir qu'il ne plaisanterait pas à ce sujet. Il devait tout bonnement croire ce qu'il lui disait et cela mit le doute chez la grecque qui se demanda un instant s'il pouvait avoir raison. Peut être que les vies passées existaient après tout. Elle était également perturbée par le fait que visiblement cela la concernait aussi vu qu'elle n'avait jamais eu de manifestations étranges à ce sujet. Du moins, le pensait-elle sincèrement. « J-Je veux bien te croire N-Noah je j-je sais que tu m-mentirais pas. M-Mais même si c'est v-vrai, c'est le p-passé. Et l-le passé i-il est révolu. P-Peu importe qu-qui tu as bien p-pu être. M-Moi c'est N-Noah O-Oswald q-qui compte à mes y-yeux – p-pas qui i-il a pu être dans u-un passé o-obscur et l-lointain. » Elle chuchota tout doucement, timide mais sincère. Le passé appartenait au passé et cela ne servait à rien si toute cette histoire était vraie de se punir pour des choses sur lesquelles on avait aucun pouvoir. Dans sa cuisine, il lui fallut un certain temps pour réagir au geste affectueux de Noah mais quand celui-ci parvint finalement à atteindre les neurones de l'ancienne poufsouffle celle-ci se mit à rougir furieusement et elle porta ses mains sur son propre visage, faisant des allers et retours rapides pour tenter de se calmer – en vain. Elle finit par trébucher et se releva péniblement en se frottant le menton, persuadée qu'à force de tomber, elle finirait par avoir une bosse énorme sur celui-ci. Finissant de préparer le thé, elle déposa sa théière dragon et deux petites tasses sur un plateau – dragon lui aussi – avant de retourner en direction de sa chambre pour amener le tout à Noah. « D-Désolée. O-On n'as p-pas de gâteaux p-pour le thé R-Rohan et moi. » Elle s'excusa à voix basse, posant le tout sur sa table de chevet avant de servir une tasse à Noah qu'elle lui tendit gentiment, leurs doigts s'effleurant quand il prit le récipient. Si les joues de la jeune fille n'en devinrent que plus rouges, elle ne dit rien de plus alors qu'elle se servait à son tour et s'asseyait tout doucement aux côtés de son petit ami. Perdue dans la contemplation de sa propre boisson, elle faisait tourner tout doucement le petit bol entre ses deux mains, n'osant briser le silence entre eux deux. C'était encore un peu difficile de rester et parler avec Noah après tout ce qui avait pu se passer entre eux.

_________________
i will always find you
you were my new dream ✻ what can i say? the world has shown such ill-will to me. i'm commanded to live life, but without you. how ignorant they are, who say you are a stranger to me. how many wrongs we have been done, my love. but in my heart, the fire of love continues to burn for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Oswald
IT'S DRIVING ME CRAZY
avatar
IT'S DRIVING ME CRAZY




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Mer 24 Sep - 21:02

Pour être honnête, Noah était persuadé que la jeune femme chercherait par tous les moyens à le contredire et à trouver une excuse. Le blond ne la connaissait que trop bien et il savait qu'elle agissait toujours de cette façon envers lui. Or il ne méritait pas que la brune ne le défende ainsi. Si elle semblait distante et timide, Echo semblait agir normalement envers l'ancien gryffondor alors qu'elle aurait du le détester. Ce n'était pas non plus étonnant mais Noah aurait préféré qu'elle lui hurle dessus, qu'elle le tape ou même qu'elle le laisse à la porte. Il savait malheureusement aussi que cela ne serait jamais possible pour Echo. C'était au dessus de ses moyens. Peut-être espérait-il sentir ses remords s'atténuer de peu si la jeune femme avait eu à son encontre des propos et gestes blessants. C'était absurde. Cette situation était absurde et n'avait été causée que par lui. Noah, le grand naïf en quête constante d'amour et craignant son passé ainsi que sa propre vie antérieure. Il était bel et bien pitoyable. Un misérable qui ne faisait que du mal autour de lui en cherchant à protéger ceux qu'il aime. L'ironie de la vie puisqu'il ne lui viendrait jamais à l'esprit d'agir autrement. L'égoïsme était quelque chose qu'il détestait plus que tout au monde mais il en avait fait preuve durant de nombreuses années et il continuait de ne penser qu'à lui, comme lorsqu'il avait quitté Echo en pensant bien faire. Il avait été lâche au final et il ne le réalisait que maintenant. Depuis tout ce temps, il se voilait la face en se répétant inlassablement qu'il agissait bien. Noah s'était convaincu qu'il avait agi ainsi pour Echo, or il l'avait aussi fait pour lui, non ? Puisque comme toujours, il avait peur. Cette même peur qui ne le quittait jamais depuis son enfance. Bien entendu, il était assez lucide et pas assez dépressif pour savoir qu'il avait de bons côtés mais ses actes parlaient pour lui. A Poudlard, il avait maltraité celle qu'il aimait, il s'était moqué d'elle sans aucun regret et après avoir vécu un début d'histoire d'amour merveilleux, il était parti en ne laissant qu'un bout de parchemin griffonné sur la table. Lâche. Il se demandait bien pourquoi il avait été réparti dans la maison des courageux et des braves puisqu'il n'avait aucune des qualités requises pour en être membre. A ce moment précis, il ne pensait une fois de plus qu'à lui. Avait-il seulement pensé à Echo ? A ce que cela lui faisait de le voir après ce qu'il avait fait ? Se doutait-il seulement du mal qu'il lui avait fait et qu'il lui causait toujours par sa simple présence ? Non, bien sûr que non. Le coeur serré, c'est avec peine qu'il l'entendit répondre. « J-Je veux bien te croire N-Noah je j-je sais que tu m-mentirais pas. M-Mais même si c'est v-vrai, c'est le p-passé. Et l-le passé i-il est révolu. P-Peu importe qu-qui tu as bien p-pu être. M-Moi c'est N-Noah O-Oswald q-qui compte à mes y-yeux – p-pas qui i-il a pu être dans u-un passé o-obscur et l-lointain. » Or il ne savait pas qui était le pire : sa vie passée ou sa vie présente. Si il ne savait pas trop quoi penser d'Aleksander, il était néanmoins fixé sur l'homme qu'il était aujourd'hui. Il en était venu à la même conclusion qu'autrefois : il n'était pas digne d'Echo. Esquissant une faible esquisse de sourire, le blond resta immobile en la voyant partir dans la cuisine. Il n'avait pas le droit de la suivre et encore moins d'entrer dans sa vie comme bon lui semblait. Perdu dans ses pensées, il entendit à peine la brune revenir, un plateau dans les mains. Balayant ses excuses d'un hochement de tête compréhensif, il attrapa la tasse de thé fumante des mains d'Echo et ignora la brûlure du récipient contre sa peau. Évitant de regarder la jeune femme au possible, il fixa un point dans la chambre et s'y agrippa du regard comme à une bouée de sauvetage. Il était parfaitement résolu et savait déjà quoi faire pour sortir de la vie de la jeune femme définitivement. Mettant ses pensées de côté, il adopta un ton détaché et froid, comme si cela ne le touchait absolument pas. Surmontant ses émotions et la douleur dans sa poitrine, Noah récita alors les mots qu'il avait choisi, tel un robot. « Excuse moi d'être venu ainsi, sans prévenir. Je n'aurais pas du mais je voulais m'assurer que ça allait et .. » Prenant une pause tout en sachant qu'il allait anéantir à tout jamais leur histoire, il inspira un bon coup avant de se lancer. « Je voulais m'assurer que tu n'allais rien dire aux journalistes. Tu comprends, cela pourrait être vraiment négatif, autant pour toi que pour moi. » Les mots qui sortaient de sa bouche étaient étrangers à son coeur. Ce n'était pas lui mais il espérait - une nouvelle fois de façon parfaitement égocentrique - qu'elle ne le devinerait pas. Il avait aussi pensé à lui fournir une compensation financière déguisée dans le but d'améliorer son quotidien mais il était certain qu'elle ne l'aurait jamais accepté. Les yeux toujours rivés sur le mur d'en face, il porta la tasse à ses lèvres et vida son contenu rapidement. Grimaçant à peine en avalant le liquide brûlant, il se leva et déposa la tasse vide sur la table de chevet près de la brune, tout en ignorant soigneusement de la regarder. Désireux de s'effacer à tout jamais de la vie d'Echo, il s'approcha de la porte et se retourna légèrement, toujours de façon à ne pas croiser son regard. « Je ferai sûrement une déclaration dans la presse afin de démentir toute cette histoire. J'espère qu'ils te laisseront tranquille et que tu vivras à nouveau une vie normale et tranquille. » Noah aurait souhaité ajouter "ue vie heureuse" mais cela aurait été particulièrement ingrat de sa part. Poussant un soupire, il dépassa le pas de la porte et se dirigea vers l'entrée, abattu.

_________________
found myself at your door
just like all those times before ✻ i'm not sure how i got there. all roads, they lead me here. i imagine you are home. in your room, all alone and you open your eyes into mine and everything feels better. right before your eyes i'm breaking. no past. no reasons why. just you and me. this is the last time i'm asking you this. put my name at the top of your list. this is the last time i'm asking you why. you break my heart in the blink of an eye. (necho)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Laertiadis
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW
avatar
YOU'RE LOSING YOU MEMORY NOW




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream Lun 29 Sep - 23:44

you were my new dream
Say something, I'm giving up on you. I'll be the one, if you want me to. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. And I am feeling so small. It was over my head. I know nothing at all. And I will stumble and fall. I'm still learning to love, just starting to crawl. NECHO, chapitre II



Haïr les gens ne faisaient clairement pas partie des habitudes d'Echo. C'était un peu comme si la jeune fille était venue au monde sans la dose minimum de sentiments négatifs et qu'elle était presque incapable de voir le mal chez les autres. Cependant, la vérité était un peu différente : ce n'était pas qu'Echo était incapable de voir le mal, c'était plutôt qu'elle préférait se focaliser sur le bien. Elle pensait sincèrement qu'il y avait du bon chez tout le monde et qu'en faisant un tout petit peu d'efforts il était possible de le trouver. Dans le cas de Noah, elle trouvait que c'était plus que facile de voir tout ce qu'il y avait de positif au sujet du jeune homme. Elle ne le voyait pas comme le monstre qu'il pensait être – bien au contraire. Elle savait qu'au fond de lui, il était quelqu'un de bien, de gentil et prévenant. Il était maladroit et il faisait des erreurs mais il était bien intentionné. Et c'était quelque chose qu'elle aimait vraiment à son sujet. Elle n'avait pas besoin qu'il soit parfait, elle ne lui en demandait pas tant. Elle ne l'était pas elle-même. Et puis, elle aimait ses défauts, chacun d'entre eux, cela le rendait humain et attachant. Ils faisaient de lui celui qu'il était et donc elle était tombée follement amoureuse. Avec le temps, la grecque avait appris à connaître vraiment bien son ancien petit ami – par cœur même. Et s'il y avait bien une chose qu'elle avait remarqué à son sujet, c'était à quel point le blond pouvait être un piètre menteur. Peu importe le mensonge, le jeune homme n'était définitivement pas doué pour embobiner les autres et ce jour là ne faisait pas exception. Même si la jeune femme ne comprenait pas pourquoi il tentait de lui dissimuler la vérité. Elle le regardait en faisant tourner tout doucement sa tasse entre ses petites mains, pensive. Elle se demandait véritablement ce qui pouvait se passer dans la tête du jeune homme à cet instant précis. « T-Tu ne s-sais toujours p-pas mentir, N-Noah... » Elle avoua, penaude pour lui, alors que ses joues se coloraient tout doucement. Si elle était la première à dire qu'elle n'était pas assez bien pour le joueur de Quidditch et qu'il devait se sentir honteux de l'avoir dans sa vie, elle savait que jamais il n'utilisait des mots aussi méchants et cruels avec elle. Ce n'était tout simplement pas dans sa nature. Même lorsqu'il se moquait d'elle à Poudlard il ne lui adressait pas la parole dans ces termes peu élogieux. C'était pour cela entre autres qu'elle était sûre qu'il ne disait pas la vérité. Silencieuse, elle le regarda s'éloigner alors qu'elle se gratter timidement la joue, ne sachant pas comment réagir. Reposant à son tour sa tasse, elle se leva pour le suivre mais termina sur le plancher de la chambre après une énième chute. Cependant, cette fois-ci celle-ci ne fut pas complètement inutile puisqu'elle sembla remettre en place les idées d'Echo qui eut l'impression de réussir à lire entre les lignes de son ancien amoureux. Peut être s'était-elle cognée la tête trop fort contre le sol et peut être divaguait-elle mais son intuition semblait lui montrer une toute nouvelle voie à suivre pour tenter de comprendre les motivations du capitaine de l'équipe de quidditch d'Angleterre. « N-Noah e-est ce... est ce que tu e-essayes d-de me p-protéger d-de.. toi ? » Elle chuchota tout doucement en se rapprochant de lui, incertaine. Elle ne savait pas vraiment tout lui venait cette idée et pourtant, tout au fond d'elle, elle pouvait sentir qu'elle avait mis le doigt sur quelque chose. Elle savait que le blond ne se considérait pas digne d'elle – une aberration – et peut être que c'était de là que venait le problème. Surtout qu'il semblait quelque peu perturbé par cette histoire de vie intérieure qu'il venait d’évoquer. « P-Pourquoi ? » Oui, pourquoi ? Pourquoi essayait-il de la tenir à l'écart – de quoi avait-il peur ? Il pouvait lui en parler et elle voulait qu'il le sache. A moins que bien sûr, ce n'était elle en réalité le problème de l'histoire. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Elle avait beau y penser très fort elle n'arrivait pas à trouver quoi. Sa main se posa tout doucement dans le dos de Noah alors que la sorcière serrait entre ses doigts fins sa chemise pour le retenir. Elle avait besoin de comprendre.

_________________
i will always find you
you were my new dream ✻ what can i say? the world has shown such ill-will to me. i'm commanded to live life, but without you. how ignorant they are, who say you are a stranger to me. how many wrongs we have been done, my love. but in my heart, the fire of love continues to burn for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NECHO ⊰ you were my new dream

Revenir en haut Aller en bas

NECHO ⊰ you were my new dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I had a dream!
» Les hotels Disney sont devenus hors de prix meme avec PA DREAM !!!!!!
» [Hôtel partenaire] Vienna House Dream Castle
» [HTC DREAM] Le Dream en détails.
» Passeport dream et consignes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMORTENTIA ::  :: autres lieux :: habitations :: appartement d'echo laertiadis et rohan garrigan-