AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
BIENVENUE SUR AMORTENTIA nous espérons que vous vous plairez en notre compagnie - n'hésitez pas à mpotter un membre du staff si vous êtes perdu(e) Si vous souhaitez donner un petit coup de pouce au forum, ça serait adorable de laisser un message trop chou dans notre pub bazzart ! Bonne journée les loulous

Partagez|

PRIMEZYA ✦ « She wants you back. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lukrezya-J. Weiss
NOT A DAMSEL IN DISTRESS
avatar
NOT A DAMSEL IN DISTRESS




Feuille de personnage
ϟ RELATIONS :
ϟ PENSINE :
MessageSujet: PRIMEZYA ✦ « She wants you back. » Jeu 28 Aoû - 15:53


She wants you back.

(1789) ▽ « Le temps s'en va dans les printemps que tu perds à gagner d'autres guerres. »

« J’ai besoin de te voir. C’est urgent.
Diagon Alley, mercredi.
LJ. »
Tu étais installée à la terrasse de Rose’s Teashop, Eden assise sur la chaise en face, mangeant une glace achetée un peu plus tôt et buvant un jus de fruit sans citrouille, à laquelle vous étiez toutes les deux allergiques. Tu venais souvent dans le coin le mercredi, quand le boulot ne t’accaparait pas, pour passer un moment avec ta fille avant de la déposer soit avec Echo, la merveilleuse créature à qui tu avais demandé d’être sa marraine, soit avec la nounou qui la récupérait à l’heure convenue. Tu ne te souvenais cependant pas avoir écris ce mot, pas plus que tu n’attendais Primrose, en réalité. Tu doutais qu’elle ait du temps à consacrer à des frivolités par les temps qui couraient pour elle, et si tu lui serais éternellement reconnaissante de t’avoir secouru après le massacre que tu avais provoqué au manoir, tu ne voulais pas la déranger. Tu n’osais pas parce que tu n’aurais pas su quoi dire, pas su quoi faire pour la réconforter. Tu savais que tout ne tournait pas rond dans son existence, sans avoir poussé trop loin l’intérêt sur ses malheurs, de peur de poser des questions déplacées. Tu n’étais pas encore très douée avec les sentiments. Et quelque part, tu t’en voulais. Tu avais abandonné son frère peu de temps avant d’officialiser un désir de fiançailles. A l’heure qu’il était, tu pourrais être sa belle-soeur, et tu avais tout gâché en fuyant, de peur que ton père égorge le seul être que tu avais été capable d’aimer. Et si le joli minois de Primrose te manquait, tu n’avais pas envoyé ce hibou.

Elsa, en revanche, si. Ce visage, elle ne l’oublierait jamais. Ce regard, ces deux billes où se lisaient les contradictions lui rappelaient Proserpine, la sulfureuse camarade de jeu dont les précieux conseils l’avaient forgée. Être là, derrière ton âme, était acceptable, mais laisser la Visegard dans cet étrange renoncement lui était insupportable. On pouvait dire que vos deux âmes cohabitaient à peu près en harmonie et il était de plus en plus rare que la vie antérieure repousse la vie présente au point que tu ne te souviennes de rien.. excepté quand la norvégienne cherchait à te dissimuler une information vitale. De tous ceux qui subissaient le sortilèges, tu savais que beaucoup pensaient devenir fous et tu consacrais beaucoup de temps à la recherche d’une solution pour stabiliser tout ça, pour que chacun puisse au moins être conscient, tenter d’avoir le choix. C’était sans compter le Destin, auquel tu ne croyais que trop peu. Si quelqu’un te disait, aujourd’hui, que Theoden était ton âme-soeur, tu rétorquerais que personne ne peut t’aimer, car personne ne le voudrait. Elsa, elle, soufflerait peut-être d’autres mots mais elle n’était jamais intervenue dans votre relation. Jamais au point de te faire changer d’opinion. Il était compliqué d’être deux dans un même corps.

Elle était sans nul doute plus fourbe que toi, plus déterminée à se repentir sur certains sujets et bien plus cruelle sur d’autres. Toi, tu essayais d’être juste, malgré ton inclination pour les magies dangereuses. « Maman, je vais chez tata après ? » te demande la petite brune à l’unique mèche blonde en posant son verre encore à moitié plein. Tu lui souris, replaçant la barrette émeraude en forme de serpent sur le côté de sa tête. « On ira voir si elle a un peu de temps. » Echo travaillait cent fois plus que toi pour atteindre ses objectifs. Et c’était sans compter les imprévus.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Visegard
IT'S DRIVING ME CRAZY
avatar
IT'S DRIVING ME CRAZY



MessageSujet: Re: PRIMEZYA ✦ « She wants you back. » Dim 7 Sep - 14:50

Depuis l'échec flagrant de son mariage, Primrose avait pris l'habitude de fuir les membres de sa famille. Elle faisait tout son possible pour les éviter comme la peste et ce, quitte à se mettre dans des situations plus ridicules les unes que les autres. Elle savait que sa mère rêvait probablement de l'étrangler et ce n'était pas un plaisir qu'elle comptait lui accorder. Cependant, sa nièce – bien qu'elle ignorait que ça soit le cas pour son propre bien – était différente, tout comme sa génitrice. La brune les appréciait sincèrement et elle ne pouvait pas refuser une telle demande. Surtout que cela semblait pressé et qu'elle se faisait du souci à l'égard de la blonde. Ce n'était pas dans ses habitudes de lui faire parvenir un tel billet et de ce fait, cela devait être important. Voilà pourquoi elle demanda à son nouveau – et étrange – colocataire de la réveiller ce matin là avant qu'il ne parte au travail. Grognant cependant quand il le fit, elle lui lança un de ses oreillers avant de traîner la patte jusqu'à sa salle de bain. Bien sûr, elle y resta enfermée plus d'une heure – mettant le pauvre Mateus en retard – avant de ressortir fraîche comme une rose. Elle but le café et mangea les tartines qu'il avait préparé pour elle tout en gloussant en le voyant courir dans tous les sens. Il était mignon à sa manière et surtout, suffisamment gentil pour la supporter elle et ses manières de petite bourgeoise capricieuse. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il faisait ça. Soupirant longuement, elle vint tapoter gentiment sur son torse en lui tendant les derniers papiers qu'il cherchait avant d'enfiler sa propre veste. Elle voulait traîner un peu avant de rejoindre son amie et passer un peu de temps seule. Et c'est ce qu'elle fit : elle se balada dans les rues moldues, regardait les familles et s'interrogeant sur toutes ces choses non-sorcières qu'elle ne connaissait pas. Comment les gens pouvaient-ils réellement vivre sans la magie ? Elle ne s'était jamais posée la question auparavant, bien contente d'être une sorcière d'une des plus grandes familles au monde. Mais aujourd'hui, les choses étaient différentes. Aujourd'hui, elle n'était plus totalement une Visegard. Elle n'était plus rien. Elle finit par retourner de son côté de Londres pour rejoindre son amie qui l'attendait déjà avec sa petite Eden. La gamine était en tout point à croquer et elle tenait aussi bien de sa mère que de son père – un détail qui n'avait pas échappé à la brune qui connaissait la vérité. Saluant d'un geste de la main les deux femmes, elle finit par s'asseoir tranquillement à la table de celles-ci. « Je ne vous ai pas trop fait attendre au moins ? » Elle demanda avec un air penaud en fouillant rapidement dans son sac à main pour tendre un petit cadeau en direction de sa nièce. Bien que désormais Primrose était complètement fauchée ce n'était pas une raison pour qu'elle arrête de gâter la gamine. Aux yeux de la brune toutes les petites filles étaient des princesses et il était donc plus que naturel de les traiter comme telles. Souriant à l'un des serveurs qui passait, elle commanda à boire alors que finalement elle soupirait longuement en croisant élégamment ses jambes. Même fauchée comme les blés elle restait à sa manière une lady et elle ne comptait pas changer de comportement « Tu avais quelque chose à me dire ? Rien de grave j'espère ? » Elle demanda en penchant légèrement la tête sur le côté. Bien que la blonde ait toujours été secrète cela n'était pas dans ses habitudes de faire des mystères et elle se doutait que celle-ci n'allait pas tarder à lui expliquer la raison de sa demande. Tout ce qu'elle espérait était que rien de mal ne lui soit arrivé pas plus que sa fille.

_________________
show me if i can trust you
will you still love me when i got nothing but my aching soul ✻ i've seen the world, lit it up as my stage now. channeling angels in, the new age now. hot summer days, rock and roll. the way you'd play for me at your show and all the ways i got to know your pretty face and electric soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PRIMEZYA ✦ « She wants you back. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMORTENTIA ::  :: diagon alley :: rose's teashop-